Conférence de presse sur la mise en œuvre de l'ASEAN MRA-TP, le 22 octobre à Hanoi.

L'Administration nationale du Tourisme a organisé, le 22 octobre à Hanoi, une conférence de presse sur la mise en œuvre de l'engagement de reconnaissance mutuelle sur le tourisme professionnel de l'ASEAN (ASEAN Mutual Recognition Arrangement On Tourism Professionals, MRA-TP) au Vietnam.

Il s’agit d’un accord qui pose des défis et des enjeux nouveaux au tourisme vietnamien dans le contexte où la Communauté économique de l'ASEAN (CEA) ​​sera officialisée, fin 2015.

Le MRA-TP vise à permettre la mobilité du personnel qualifié dans le tourisme au sein de chaque État membre et de reconnaître les compétences et qualifications des professionnels du tourisme des différents pays membres. Cela signifie que les professionnels pourront postuler à des emplois dans d'autres pays membres de l'ASEAN, et que les entreprises touristiques pourront chercher du personnel qualifié étranger pour répondre à leurs besoins.

Par conséquent, si la qualification et les compétences des ressources humaines du pays ne s’améliorent pas, cela pourrait conduire à l'augmentation du nombre de personnes qui perdent leur emploi tandis que les entreprises touristiques de l'ASEAN auront plus de chances d'attirer de professionnels vietnamiens qualifiés. Cela signifie aussi que si les entreprises du pays n’ont pas rénové leurs mécanismes et politiques pour attirer des travailleurs qualifiés, la "fuite des cerveaux" est presque inévitable.

Le secteur du tourisme de l'ASEAN a élaboré des standards de compétences professionnelles communes dans six secteurs : réception, ménage, hôtellerie, restauration, agences de voyage et tour-opérateur, avec 32 types d'emplois sans compter la fonction de guide touristique. Des cours communs de formation professionnelle ont été également conçus et certains pays comme l'Indonésie, la Malaisie et la Thaïlande ont des offices nationaux délivrant des certificats professionnels.

Pour répondre à la demande du Vietnam en ressources humaines de haute qualité, le Programme de développement des compétences touristiques avec la responsabilité pour l’environnement et la société financé par l'Union européenne (UE) a révisé les normes professionnelles du tourisme du Vietnam (VTOS). En plus d’hériter du contenu de la précédente, les VTOS révisées ont été conçues pour s’adapter à la réglementation du Vietnam et normalisées pour être compatible avec les normes internationales et celles de l'ASEAN.

Ces normes sont publiées ​sur le site vtos.esrt.vn, en anglais et en vietnamien. Elles aident les employés, les employeurs, les enseignants et les étudiants des écoles de tourisme à appliquer et mettre en œuvre les VTOS dans le but d'améliorer la qualité des services de tourisme ainsi que l'efficacité de la formation en tourisme.

Selon l'Administration nationale du Tourisme, le Vietnam compte 1,8 million de personnes travaillant dans le tourisme contre 12.000 en 1990, dont 570 000 emplois directs. Chaque année, le Vietnam a besoin de près de 40.000 employés tandis que le nombre de diplômés dans le tourisme est de 15.000 par an. On espère qu’avec ces normes et avec son dynamisme, le secteur touristique vietnamien s’intégrera en toute confiance sur la scène régionale et mondiale. –VNP/VNA