Thua Thiên-Huê (VNA) -  Ressemblant de loin à un château européen, le tombeau de Khai Dinh, dans la province centrale de Thua Thiên-Huê, réunit des caractéristiques des beaux-arts anciens et contemporains, orientaux et occidentaux.
 
Des statues de mandarins et de soldats alignées dans la cour des Salutations au mausolée de Khai Dinh. Photo : CVN

Le tombeau de Khai Dinh, appelé également tombeau de Ứng (Ứng Lăng) trône sur la montagne de Châu Chu, qui se trouve à 10 km du centre-ville de Huê. C’est ici que repose le roi Khai Dinh (1885-1925), 12e roi de la dynastie des Nguyên.

Par rapport aux tombeaux des six autres rois de la dynastie, il est le plus récent. Sa construction est aussi celle qui a pris le plus de temps (pendant 11 ans, de 1920 à 1931) et a été la plus coûteuse.

Au niveau des matériaux de construction, cette œuvre se compose principalement de fer, d’acier, de béton, des tuiles en ardoise importées de France, et notamment de céramique, de faïence et de verre importés de Chine et du Japon. Selon des experts, le tombeau est un monument de premier plan au niveau artistique en ce qui concerne la faïence, la céramique et le verre.

Palais de Thiên Dinh, la partie phare du tombeau
 
La construction du tombeau de Khai Dinh a duré onze ans. Photo : CVN

La partie la plus importante du monument est le palais de Thiên Dinh, situé au sommet du tombeau, lequel comporte la décoration la plus élaborée du monument entier.

Le palais comprend cinq salles communicantes qui débouchent sur le sarcophage du roi, en-dessous de son trône. L’intérieur des trois salles au centre est couvert de fresques en terre cuite émaillée abordant différents thèmes, notamment les quatre plantes nobles (tứ quý), les cinq bonheurs (ngũ phúc), etc.

Au-dessus du trône, est installé un dais qui semble être fabriqué en tissu et secoué par le vent. Mais ce n’est qu’une illusion, l’ouvrage étant en béton et d’un poids d’environ une tonne.

Concernant les deux statues du roi Khai Dinh, l’une se trouve sur le trône et l’autre, debout, dont la taille équivaut à celle du roi (1m 60). Elle permet d’imaginer également son visage tant la copie est fidèle à l’original.

En allant découvrir le tombeau de Khai Dinh, les visiteurs peuvent tomber sur des stèles en pierre, au-delà des statues, comme s’il s’agissait d’un musée. Du fait de l’architecture unique et de ses pièces originales, le tombeau du roi Khai Dinh est très accueillant pour les visiteurs. Selon une statistique non-officielle, pendant la haute saison touristique, des milliers de personnes se rendent à ce monument chaque jour. – CVN/VNA