Les théiers Shan Tuyêt sont un des points forts en matière d’agriculture de la province de Diên Biên. Ils sont considérés comme de ''l'or vert'' apportant la prospérité aux montagnards de l'ethnie H’mông du district de Tua Chua.

Tua Chua est l'un des districts montagneux les plus reculés et démunis de la province de Diên Biên. Situé à 1400 m d'altitude, il a un climat particulier avec quatre saisons par jour et des sols très favorables à la culture des théiers Shan Tuyêt.

Ces théiers font environ 8 à 10m de haut et leur tronc a un périmètre de deux mètres. Durant l'hiver, ils subissent le gel et ne semblent pas être en mesure de survivre. Mais quand le printemps arrive, les bourgeons poussent, apportant aux habitants de bonnes récoltes.

Sin Chai est perchée à 1400m d'altitude. Son climat est favorable au développement des théiers Shan Tuyêt.

Il est facile de différencier le thé Shan Tuyêt des autres car une fois transformé, il a une fine couche de cheveux blancs comme la neige. Une boisson subtile bonne pour la santé qui aide les habitants à vivre dans ces contrées difficiles.

Actuellement, on compte près de 4.000 théiers séculaires dans la commune de Sin Chaï qui possède le plus grand nombre de pieds dans le district de Tua Chua. Selon Hà Minh Hiên, vice-président du Comité populaire de la commune de Sin Chaï, les H’mông appellent les théiers Shan Tuyêt les «arbres immortels» parce qu’ils sont le symbole de l'endurance et de la vitalité.

Pour un thé de marque Shan Tuyêt

Les théiers Shan Tuyêt aident les H’mông de Tua Chua à améliorer leurs conditions de vie. Nous avons visité la famille de Hang A Chu, village Hâu Chua, exemplaire dans le développement d'une économie familiale basée sur les théiers Shan Tuyêt. La famille est propriétaire d'un atelier de traitement du thé. A chaque culture, elle récolte plus de 300 kilogrammes de thé et reçoit de 700 à 800 kilogrammes de thé d'autres familles de la région. A 200.000-300.000 dôngs le kilogramme, elle gagne des centaines de millions de dong par an.