Hanoi, 18 janvier (VNA) – Le Sud-Est (Dông Nam Bô), connu comme la région la plus développée du Vietnam, reste la première destination des investissements étrangers, selon le Département de l’investissement étranger.
 
Des ouvriers travaillent dans une chaîne de production de la société sud-coréenne Hansae à Hô Chi Minh-Ville. Photo : VNA
Trois de ses localités – Hô Chi Minh-Ville, Binh Duong et Dông Nai, figurent dans le top 5 des localités d’accueil d’investissements directs étrangers (IDE) en 2016 au Vietnam.

Hô Chi Minh-Ville a accueilli sur son sol le premier stock vietnamien d’IDE, avec 836 nouveaux projets et 222 extensions d’investissement initial, cumulant 3,42 milliards de dollars, sans compter 1.935 prises de participations étrangères.

Ce stock a atteint jusqu’à ce mois-ci 40,6 milliards de dollars venant de 6.600 projets de 47 pays et territoires, selon les chiffres de l’Office des statistiques de Hô Chi Minh-Ville.

Les provinces de Binh Duong et Dông Nai se positionnent respectivement aux 4e et 5e rangs, attirant 2,36 milliards et 2,23 milliards de dollars en 2016.

Binh Duong comptait jusqu’à la fin de l’année dernière 2.827 projets d’IDE totalisant 25,7 milliards de dollars.

Dông Nai a, elle, attiré à ce jour 1.664 projets d’IDE d’un fonds enregistré total de 30,3 milliards de dollars, dont 1.253 projets en vigueur cumulant 25,7 milliards de dollars.

Même si la majorité des investisseurs sont encore asiatiques, dont le Japon, la République de Corée, Taiwan (Chine), la Thaïlande, le Sud-Est attire de nombreux nouveaux investisseurs étrangers.

L’attractivité du Sud-Est s’explique par ses atouts en termes de positionnement géographique, d’infrastructures de transport, de climat, d’ouverture et de réception de capitaux mondiaux.

Le Vietnam a attiré l’année dernière 2.556 nouveaux projets d’IDE totalisant près de 15,2 milliards de capitaux enregistrés, et 1.225 projets déjà opérationnels ayant relevé leur capital pour 5,76 milliards. – VNA