Hanoi (VNA) – Le secrétaire général de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), Lê Luong Minh, a mis en avant le rôle du Vietnam dans le développement du bloc régional.
 
Le secrétaire général de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), Lê Luong Minh. Photo : VNA
 
"Le Vietnam joue un rôle important dans la promotion du développement de l’ASEAN", a-t-il estimé lors d’une interview accordée à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) à l’occasion du 50e anniversaire de l’association.

Fondée en 1967, l’ASEAN qui regroupe l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam, est déjà une force économique avec un marché de quelque 625 millions d’habitants, au PIB total de près de 3.000 milliards de dollars.

La création de la Communauté de l’ASEAN le 31 décembre 2015 est entrée dans l’histoire, marquant un jalon important dans le processus de connectivité régionale. Elle est la première communauté fondée en Asie, fruit de la solidarité et des efforts de 10 petits et moyens pays.

La Communauté de l’ASEAN repose sur trois piliers: la Communauté économique de l’ASEAN (AEC), la Communauté politique et sécuritaire de l’ASEAN (APSC) et la Communauté socioculturelle de l’ASEAN (ASCC).

Dans le cadre du processus d’édification de la Communauté, les pays membres ont convenu de promouvoir la solidarité et l’unité de l’ASEAN et de s’efforcer de trouver une solution favorable aux différends pouvant naître dans les relations entre pays membres, sur la base de la Charte de l’ASEAN, des intérêts communs du bloc régional et dans un esprit d’amitié.

Dans les relations extérieures, l’ASEAN est parvenue à un accord avec la Russie et les États-Unis pour améliorer les liens bilatéraux dans le cadre du partenariat stratégique. Le bloc régional a également été d’accord avec l’Union économique eurasiatique (UEEA) et le Canada sur la possibilité d’établir des accords de libre-échange.

"Depuis sa participation à l’ASEAN, le Vietnam a accéléré sa coopération avec les autres membres dans le commerce intra-aséanien et s’est intégré plus profondément dans les chaînes de valeurs mondiales", a indiqué Lê Luong Minh.

Les échanges commerciaux entre le Vietnam et l’ASEAN ont progressé de 26% en moyenne annuelle pendant la période 2005-2008, passant de 14,91 à 29,77 milliards de dollars. En 2014, les deux parties ont porté leur commerce bilatéral à 42,85 milliards contre 40,1 milliards en 2013 et 38,7 milliards de dollars en 2012.

Sur les huit premiers mois de 2016, les investisseurs des pays membres de l’ASEAN ont injecté près de 2,8 milliards de dollars de capitaux dans 307 projets au Vietnam, représentant 19,27% du total des investissements directs étrangers reçus depuis janvier par le pays.

La coopération avec l’ASEAN dans divers domaines comme la protection de l’environnement, l’adaptation au changement climatique, l’éducation, la santé, le travail, la culture, le tourisme et les échanges populaires ont abouti à des résultats encourageants, aidant le Vietnam à élever ses capacités à faire face aux défis comme à mieux servir les intérêts de ses habitants.

"Avec son adhésion à l’accord de partenariat transpacifique (TPP), ses négociations sur l’accord de partenariat économique régional intégral (RCEP), sa signature des accords de libre-échange avec l’Union européenne et l’UEEA, la compétitivité du Vietnam va tirer le meilleur parti de la force collective de l’ASEAN, alors que l’investissement et le commerce entre le Vietnam et l’ASEAN s’intensifieront", a-t-il souligné.

En 2017, l’ASEAN célèbre ses 50 ans, une bonne occasion pour l’association d’évaluer ses succès, de formuler des orientations pour la Communauté de l’ASEAN et de promouvoir l’intégration, en particulier la Vision d’ici 2025. – VNA