La conférence a passé en revue trois ans de restructuration et de traitement de créances douteuses, lundi 5 octobre à Hanoi. Photo: VNA
De 2012 à la fin août 2015, les organismes de crédit ont traité 424.140 milliard de dôngs (18,66 milliards de dollars) de créances douteuses, réduisant le ratio de créances douteuses à 3,21% de l’encours total du crédit en août dernier contre 4,93% en septembre 2012.

Le ratio de créances douteuses devrait être ramené en dessous de 3% à la fin de cette année, conformément à l’objectif fixé, a déclaré lundi le vice-gouverneur de la Banque d’Etat du Vietnam, Nguyên Kim Anh lors d’une conférence à Hanoi.

La Compagnie de gestion des actifs du Vietnam (VAMC) a traité 41,3% des créances douteuses, le reste étant pris en charge par les organismes de crédit eux-mêmes, a-t-il fait savoir.

Trois ans après leur mise en œuvre, le programme de restructuration des organismes de crédit pour la période 2011-2015 et celui du traitement des créances douteuses sont en bonne voie.

Le vice-gouverneur ​de la banque centrale a indiqué que ​de nouvelles normes de classification de créances ont été conçues comme prévu pour accroître la transparence et mieux refléter les créances douteuses.
 
Traiter les créances douteuses est crucial dans la restructuration financière et l’expansion de crédit financier pour le développement économique stable et sûre, a-t-il ajouté.

Le président du conseil des membres de la VAMC Nguyên Quôc Hung a dévoilé que depuis début janvier au 30 septembre 2015, la VAMC a acheté 82.155 milliards de dôngs (3,61 milliards de dollars) de créances douteuses auprès d’organismes de crédit, dépassant ainsi son objectif annuel fixé à 80.000 milliards de dôngs (3,52 milliards de dollars).
 
Avec la reprise économique et le réchauffement du marché de l’immobilier, la VAMC a récupéré 14.847 milliards de dôngs (651,2 millions de dollars) en créances douteuses depuis 2013.

Le pays considère la restructuration du système bancaire comme l’une des trois grandes composantes de la restructuration de l’économie nationale qui s’accompagne d’un changement de modèle de croissance, ce qui garantira un développement rapide et durable. – VNA