Hanoi (VNA) -  La Nouvelle-Zélande autorisera l'importation de ramboutan du Vietnam cette année après l'achèvement de la procédure de quarantaine.

Photo d’illustration/Internet


Cette information a été donnée après une séance de travail entre le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue, la vice-Premier ministre Paula Bennett et le ministre du Commerce Todd McClay, le 27 juillet, lors de sa visite en Nouvelle-Zélande.

Selon un représentant du Département de protection des végétaux (ministère de l'Agriculture et du Développement rural), ces derniers temps, le ramboutan vietnamien a été exporté vers de nombreux marchés dont les Etats-Unis, le Canada, l’Union européenne, l’Europe de l’Est, certains pays d’Afrique, la Chine et les pays de l’ASEAN.

Toutefois, pour les pays d’Océanie comme l'Australie ou la Nouvelle-Zélande, le ramboutan est en cours de « négociation » pour l'exportation. En tant que fruit frais, comme le veut la pratique internationale, le ramboutan doit répondre à des critères de quarantaine d'importation. Et chaque pays a les siens.

Selon les prévisions, le ramboutan vietnamien sera vendu dans les supermarchés de Nouvelle-Zélande. Ainsi, ce fruit sera-t-il présent  sur les cinq continents. -CPV/VNA