L'ambassadrice et chef de la délégation vietnamienne auprès de l'ONU Nguyên Phuong Nga. Photo: VNA

New York (VNA) - L'ambassadrice et cheffe de la délégation vietnamienne auprès de l'ONU Nguyên Phuong Nga a participé du 20 au 24 juin, à New York, à la 26e Conférence des pays membres de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM).

Avec la participation de 79 des 168 pays membres, des organisations internationales et de 10 pays observateurs, cette conférence a examiné les rapports sur les activités du Tribunal international du droit de la mer, de l'Autorité internationale des fonds marins, et de la Commission des limites du plateau continental en 2015.

La délégation vietnamienne a salué les jugements et les consultations du Tribunal international du droit de la mer en 2015, lesquels ont contribué à clarifier les questions concernant l'explication et l'application de la Convention. Elle a apprécié les efforts de la Commission des limites du plateau continental dans l'examen des rapports sur les limites extérieures du plateau continental des pays membres.

Dans son discours prononcé le 23 juin, l'ambassadrice Nguyen Phuong Nga a affirmé la signification importante de la CNUDM dans la création d'un cadre juridique, le rajustement des droits et obligations des membres liés à l'utilisation des mers et des océans de manière pacifique, équitable, durable et efficace, pour la prospérité commune de l'humanité.

Elle a salué les résolutions sur les océans et le droit de la mer, et sur la viabilité des pêches, etc, approuvées par l'Assemblée générale de l'ONU, ainsi que les résultats de travail du Comité préparatoire sur la biodiversité marine des zones situées au-delà des limites de la juridiction nationale.

Nguyen Phuong Nga a exprimé son inquiétude devant les récentes évolutions complexes en Mer Orientale, notamment ​les activités de remblaiement et de construction ​modifiant le statut quo en Mer Orientale, les actes de militarisation provoquant ​des tensions, minant la confiance réciproque et donc influant gravement sur la paix, la stabilité et la sécurité dans la région.

Elle a également appelé les parties concernées à stopper les actes modifiant le statut quo​ et compliquant la situation en Mer Orientale. Nguyen Phuong Nga a réaffirmé la position du Vietnam, selon laquelle, tous les différends en Mer Orientale devraient être réglés via des mesures pacifiques et conformes au droit international, dont la CNUDM. Les parties concernées devraient réaliser pleinement et efficacement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et élaborer au plus tôt le Code de conduite en Mer Orientale (COC). -VNA