Hanoi (VNA) - Le président Trân Dai Quang a accueilli vendredi 26 mai au palais présidentiel 58 enfants en situation difficile, dont de nombreux élèves démunis mais brillants, à l’occasion de la Journée internationale de l’enfance et du Mois d’action pour l’enfant.​

Le président Trân Dai Quang rencontre une délégation de 58 enfants en situation difficile, le 26 mai au palais présidentiel. Photo : VNA

Protéger, soigner et éduquer les enfants représentent l’option constante du Parti et de l’Etat, et une question d’importance stratégique, a-t-il souligné, indiquant qu’investir dans l’enfance est synonyme d’investir dans l’avenir du pays.
 
Le chef de l’Etat s’est félicité des efforts remarquables de ces enfants ainsi que des élèves, étudiants et enfants en situation particulière dans tout le pays qui se sont efforcés de surmonter les difficultés et d’obtenir de bons résultats dans leurs études et leur entraînement. 

Le président Trân Dai Quang a demandé aux services compétents de mieux prendre en charge les enfants mais aussi de sensibiliser la population toute entière à l’importance de bien les soigner et les éduquer. 

Il a par ailleurs appelé les organisations et les individus dans le pays et à l’étranger à soutenir le Fonds de protection des enfants vietnamiens, à contribuer activement à l’œuvre de protection, de soin et d’éducation des enfants.

Le Vietnam a été le premier pays en Asie et le second au monde à avoir ratifié la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), en février 1990. Le pays a obtenu de grandes performances en termes de soin de santé et d’éducation des enfants, de protection et de construction d’un environnement sain et sûr en leur faveur, de protection de leurs droits.

 Le Parti, l’Etat vietnamiens veillent toujours à la garantie des droits de l’enfant sur les plans juridique, politique et pratique. La Loi sur la protection, le soin et l’éducation des enfants a été adoptée par l’Assemblée nationale en 1991 et fait objet des amendements en 2004, 2015.

Le gouvernement a récemment approuvé le Programme national de protection des enfants pour la période 2016-2020, en vue de les protéger contre les abus et les circonstances particulières (en cas de divorce, de décès des parents, etc.). – VNA