Le président de la République tchèque Milos Zeman et le président du Vietnam Tran Dai Quang assistent à la cérémonie de signature de l'accord de coopération dans l'extradition des personnes condamnées et détenues. Photo: VNA
 

Hanoi (VNA) -  Le président de la République tchèque Milos Zeman et son épouse ont ​achevé leur visite d’Etat au Vietnam, effectuée sur invitation du président du Vietnam Tran Dai Quang.

Durant son séjour, le président Milos Zeman a un entretien avec son homologue vietnamien Tran Dai Quang, et a eu des entrevues avec le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam Nguyen Phu Trong et la présidente de l’Assemblée nationale Nguyen Thi Kim Ngan, puis une rencontre avec le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue, avant de participer au Forum des entreprises Vietnam-République tchèque et rencontrer l’Association d’amitié Vietnam-République tchèque.

Lors de ces rencontres, les deux parties ont hautement apprécié ​le développement heureux des relations d’amitié traditionnelle et de coopération multiforme depuis l'établissement il y a 67 ans ​de relations diplomatiques entre leurs pays. Elles ont salué le maintien et l’intensification des dialogues politiques de haut niveau et les échanges de délégations entre les ministères, les services et les localités des deux pays. Les deux parties ont également manifesté leur détermination à renforcer leur coopération dans les secteurs d’intérêt commun.

Les deux parties se sont déclarées ​satisfaites de la signature d'accords de coopération en matière d’extradition des personnes condamnées et détenues, ​ainsi que dans la lutte contre la criminalité, ​outre sept protocoles d’accord entre partenaires vietnamiens et tchèques.

Elles se sont accordées pour promouvoir la coopération bilatérale dans l’agriculture, les sciences et les technologies, l’environnement, l’énergie, l’éducation et la formation, la culture, le tourisme…, ainsi que dans la protection des droits de l’homme, notamment l'application des traités internationaux en la matière.

Les deux parties ont approuvé l’intensification de leur soutien mutuel sur des questions régionales et internationales d’intérêt commun, avant de s’engager à coopérer plus étroitement au sein des organisations et des forums régionaux et internationaux, notamment l’ONU, l’OMC et l’ASEM, ainsi que d'examiner leur soutien mutuel ​de leurs candidatures ​à des fonctions au sein de ceux-ci.

Enfin, elles se sont engagées à maintenir la paix et la stabilité, et à promouvoir la sécurité, la sûreté et la liberté de la navigation et du survol en mer Orientale. -VNA