Le président philippin Rodrigo Duterte à Manille, le 1er juillet. Photo: AFP

Manille (VNA) - Le président philippin Rodrigo Duterte a affirmé samedi 3 décembre que le président élu américain Donald Trump l’avait encouragé dans sa ​lutte contre la drogue en lui disant qu’il appliquait "la bonne méthode​".

Le chef de l'Etat philippin a téléphoné vendredi à M. Trump pour le féliciter de sa victoire aux élections présidentielles.

Selon Rodrigo Duterte, le 45e président américain lui a exprimé sa sympathie ​au regard des problèmes liés à la drogue auxquels les Philippines font face, déclarant également que le gouvernement philippin mène sa campagne antidrogue en tant que nation souveraine, avec la bonne méthode.  

Après cet entretien téléphonique, le président philippin a affirmé qu’il avait le sentiment d’avoir ​"une bonne relation​" avec le ​"très vivant​" M. Trump, bien qu’il avait réclamé auparavant une "séparation​" d'avec Washington et avait appelé ​les Etats-Unis à retirer leurs troupes de son pays.

Aux Philippines, selon la police, plus de 3.300 personnes ont été tuées dans le cadre de la campagne antidrogue lancée depuis l’élection en juin du président Rodrigo Duterte. La police a mené près de 19.000 campagnes d’éradication des trafics de drogue et arrêté plus de 18.000 suspects. Plus de 700.000 présumés criminels se sont présentés à la justice.

Décriée par beaucoup de pays occidentaux, la politique de répression du crime menée par le président philippin a cependant reçu un soutien de sa population. –VNA