jeudi 30 mars 2017 - 17:53:36

Le Premier ministre veut faire du Vietnam un pays puissant dans l'agriculture

Imprimer

Hô Chi Minh-Ville (VNA) – "Le Vietnam veut devenir un puissant pays agricole dans le monde", a exprimé le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc lors d’une conférence destinée à développer une agriculture vietnamienne moderne, organisée le 18 décembre à Hô Chi Minh-Ville par le Club de l’agriculture high-tech.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc visite un stand en marge de la conférence destinée à développer une agriculture vietnamienne moderne, le 18 décembre. Photo : VNA

Le chef du gouvernement a affirmé que le Parti et l’État avaient déterminé que l’industrialisation et la modernisation de l’agriculture en milieu rural étaient une tâche prioritaire dans le processus national d’industrialisation et de modernisation.

Actuellement, le nombre des entreprises vietnamiennes opérant dans le secteur agricole est estimé à 4.000 sur les 600.000 en activité.

Le Premier ministre a estimé qu’après cet événement, de plus en plus d'entreprises participeront au développement agricole, avant de demander d’augmenter la qualité d’opération du système de coopératives et d’améliorer la capacité concurrentielle des entreprises agricoles dans l’économie de marché.

Il a répondu aux questions des entreprises concernant l’application des technologies dans la production agricole. S’agissant de l’accès aux prêts bancaires, il a rappelé qu’un paquet de crédits à taux préférentiels d’un montant total de 50.000-60.000 milliards de dôngs avait été prévu pour soutenir les entreprises agricoles spécialisées dans l'agriculture bio.

Le chef du gouvernement a demandé de mettre en place des barrières techniques répondant aux normes de l’OMC pour protéger les produits agricoles vietnamiens. Il a aussi réitéré la volonté du Parti et de son gouvernement d’accompagner les entreprises agricoles et de développer les coopératives. Le but est de créer une agriculture moderne et compétitive.

Cette conférence a été un dialogue franc et ouvert entre plus de 500 entreprises, gestionnaires, chercheurs et les responsables des ministères, mais aussi les secteurs et les autorités de 20 localités ayant des atouts à faire valoir en termes de production agricole. - VNA

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres