Hanoi (VNA) - Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a affirmé que le Vietnam attachait de l’importance à ses relations avec la Chine, lors de sa rencontre le 17 août avec l'ambassadeur chinois Hong Xiaoyong.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (droite) reçoit mercredi 17 août à Hanoi, l'ambassadeur de Chine, Hong Xiaoyong. Photo: VNA

Il a souligné que son pays considérait le renforcement des relations de voisinage amical et de coopération intégrale avec le Parti, l’Etat et le peuple chinois comme l’une des premières priorités de la politique extérieure.

Le voisinage et l'amitié traditionnelle entre les deux pays sont une base importante pour qu'ils approfondissent leur coopération et ​poursuivent des discussions à la recherche de solutions efficaces pour régler de façon satisfaisante les désaccords et favoriser le développement socio-économique de chacun, a-t-il dit.

Le Premier ministre a salué le développement des relations de partenariat de coopération stratégique intégrale entre les deux pays, et soulign​é les résultats positifs lors de sa rencontre avec son homologue chinois Li Keqiang en juillet dernier en Mongolie.

Nguyen Xuan Phuc a demandé aux deux parties de renforcer la confiance politique et l'amitié traditionnelle, de maintenir des visites et rencontres de haut niveau, et de favoriser la coopération tous azimuts, en particulier dans le commerce et l’investissement. Il est aussi nécessaire d'intensifier les ​liens entre ​les jeunes pour ​améliorer la compréhension mutuelle, ainsi que d'appliquer au mieux les accords conclus lors de la 9e réunion du ​Comité de pilotage de la coopération bilatérale.

​Le Vietnam et la Chine doivent régler radicalement les problèmes existants relatifs à l'économie, au commerce et à l'investissement pour assurer le développement de liens de coopération équilibrés et durables, a-t-il ajouté.

Le dirigeant vietnamien a hautement apprécié l'avis de l'ambassadeur chinois sur la nécessité de bien maîtriser les désaccords liés à la mer. Face aux récentes évolutions compliquées ​de la situation en mer, le chef du gouvernement vietnamien a ​insisté sur la nécessité​ de respecter scrupuleusement les conceptions communes partagées par les hauts dirigeants des deux Partis et des deux Etats, dont l’accord sur les principes fondamentaux directeurs du règlement des ​problèmes en mer Vietnam-Chine.

Il importe, selon lui, de résoudre les différends par des mesures pacifiques en conformité avec le droit international dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, de bien maîtriser les divergences, de ne pas complexifier la situation ni d'élargir les conflits en Mer Orientale. Il faut aussi coopérer avec les pays aséaniens afin d’exécuter pleinement et efficacement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et de parvenir rapidement à un code de conduite en Mer Orientale pour maintenir la paix et la stabilité dans cette zone maritime.

Selon l’ambassadeur chinois, les dirigeants de son pays​espèrent que pendant son mandat, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc va grandement contribuer au développement des relations bilatérales, pour les intérêts des deux peuples.

Il a indiqué que le Parti et l’Etat chinois souhaitaient toujours intensifier les relations sino-vietnamiennes dans tous les domaines.

Les deux pays devraient accroître la confiance politique mutuelle, tout en favorisant la coopération dans tous les domaines, ​notamment commerce, investissement et échanges populaires, pour d​es progrès plus substantiels dans leurs relations, a dit le diplomate chinois.

Hong Xiaoyong a également demandé aux deux parties de signer rapidement des accords et des protocoles d'entente sur le commerce et l’économie, de régler les problèmes en suspens dans le commerce et l'investissement, tels que le projet de ​voie ferrée urbaine Cat Linh-Ha Dông à Hanoi.

Concernant la Mer Orientale, il a souhaité que les deux parties ​maîtrisent bien leurs divergences pour ne pas nuire à l’amitié traditionnelle entre les deux Partis, les deux Etats et les deux peuples. - VNA