Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc (droite) et
 l’ambassadeur iranien au Vietnam
Saleh Adibi. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a demandé à l'Iran de faciliter les investissements des entreprises vietnamiennes sur son sol.

Lors d’une rencontre le 24 mai à Hanoi, avec l'ambassadeur iranien au Vietnam, Saleh Adibi, le chef du gouvernement vietnamien a espéré que l'ambassadeur contribuerait au  renforcement des liens entre les deux pays.

Pour sa part, l’ambassadeur Saleh Adibi a apprécié les réformes positives du gouvernement vietnamien dans de nombreux domaines, en particulier dans le commerce et l'investissement, ​affirmant que son pays souhait​ait renforcer l'amitié traditionnelle avec le Vietnam.

​Afin de se renseigner sur les opportunités d’affaires au Vietnam, près de 30 entreprises iraniennes ont récemment effectué un voyage d'étude sur le marché vietnamien et ont travaillé avec des représentants de la Chambre de commerce et d'industrie, a-t-il dit.

Il a appelé à la coopération entre les deux pays dans le secteur bancaire avec la création d'un comité mixte pour renforcer ce lien, espérant que le commerce bilatéral atteindrait deux milliards d’USD d'ici à 2020.

L'ambassadeur iranien a également suggéré aux deux parties de renforcer leur collaboration dans le tourisme, les science​s et technologies​, l'agriculture.

En accord avec les propositions du diplomate iranien, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a déclaré que les deux pays doivent continuer ​de stimuler l'échange de visites ​de tous niveaux, ​afin de resserrer les liens politiques et diplomatiques et ​atteindre rapidement l'objectif de deux milliards de dollars d'échanges commerciaux d'ici à 2020.

Il a espéré une coopération plus forte entre les deux pays dans l'agriculture, le pétrole et le gaz, avant de déclarer que lors de la prochaine réunion du Comité intergouvernemental Vietnam-Iran, le Vietnam proposera des mesures solides pour promouvoir le commerce bilatéral et les liens d'investissement, ce qui facilitera la participation des banques à ce processus.

Il a également demandé une coordination étroite entre les organismes compétents des deux pays afin d’améliorer les procédures administratives pour faciliter le déplacement de leurs touristes. -VNA