Scène de la conférence. Photo: VNA

Ho Chi Minh-Ville (VNA) - Un bon millier d’entreprises ont participé, vendredi 29 avril à Ho Chi Minh-Ville, à une conférence intitulée "Les entreprises vietnamiennes, moteur du développement économique national".

Cette conférence, qui était placée sous l’égide du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, a également réuni les vice-Premiers ministres que sont Truong Hoa Binh, Vuong Dinh Hue, Vu Duc Dam et Trinh Dinh Dung, ainsi que nombre de ministres.

L’événement était une bonne occasion permettant aux entreprises de partager avec franchise leurs difficultés ainsi que de suggérer des recommandations au gouvernement et aux organes compétents en vue d’avancer des mesures propres à les dégager et à améliorer l’environnement d’affaires.

L’Etat s’engage à protéger les droits et les intérêts légitimes des entreprises, a fortiori leur droit aux affaires, conformément à la loi, a dit le chef du gouvernement, soulignant que le secteur privé était bien le moteur du développement économique national.

"Il faut accélérer le perfectionnement institutionnel pour créer un environnement favorable aux investisseurs et aux entreprises. L’urgence est de mettre fin aux contradictions entre les lois sur l’investissement, sur l’entreprise et les autres lois afférentes, tout en élaborant une loi d’assistance aux petites et moyennes entreprises. Les formalités concernant l’inscription d’entreprise et l’investissement, notamment vis-à-vis des investisseurs étrangers doivent être optimisées. Nous devons favoriser la participation des investisseurs étrangers aux start-up", a-t-il encore souligné.

Il a également invité les entreprises à se lancer dans l'élaboration de leur stratégie d’intégration, le développement de l'entrepreneuriat et le renforcement de la transparence de leurs activités, ainsi qu'à être actives et créatives pour surmonter tous les défis rencontrés.

Vendredi après-midi, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a présidé une réunion gouvernementale destinée à résoudre les problèmes soulevés par les entreprises.

En sa présence, les dirigeants de Hanoï, de Ho Chi Minh-ville et de la Chambre de commerce et d’industrie du Vietnam ont signé un accord trilatéral en vertu duquel ils s’engagent à réduire les formalités administratives afin de faciliter les affaires des entreprises dans les deux mégapoles du pays.

Hanoï s’engage à être le pionnier du pays en termes d’e-gouvernement, ce qui suppose que le délai d’examen des dossiers d’inscription par internet ne dépasse pas deux jours. Quant à Ho Chi Minh-ville, elle promet de réduire de 30% les formalités d’inscription d’investissement et de 50%, les formalités douanières. –VOV/NDEL/VNA