jeudi 17 août 2017 - 13:09:10

Le Premier ministre au WEF sur l'Asie de l'Est

Imprimer

Il est nécessaire que l'Asie de l'Est crée de nouvelles forces motrices afin de poursuivre sa croissance rapide sur le long terme, a affirmé le Premier ministre Nguyen Tan Dung lors de la séance d'ouverture du Forum économique mondial (WEF) sur l'Asie de l'Est, jeudi aux Philippines.

Selon l’expérience vietnamienne, le chef du gouvernement a souligné l'importance de l'intégration au monde et de la réforme du pays. Il a en outre présenté les opportunités d'affaires pour les investisseurs étrangers, lesquelles sont dues à la stabilité économique et aux politiques privilégiées, outre les efforts du Vietnam d'accélérer les négociations de plusieurs accords de libre-échange...

Le Premier ministre a par ailleurs insisté sur la paix et la stabilité qui sont des conditions indispensables au développement, notamment pour la paix, la sécurité et la liberté de la navigation maritime en Mer Orientale. La situation actuelle dans cette zone maritime s'est aggravée depuis le déploiement par la Chine d'une plate-forme de forage en pleine zone économique exclusive du Vietnam. Cet acte est une grave violation du droit international, de la convention des Nations-Unies sur le droit de la mer de 1982 et de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC). Il menace directement la paix, la stabilité et la sécurité de la navigation en Mer Orientale que les lignes maritimes mondiales empruntent pour transporter 50 % de leurs marchandises.

Le Vietnam a fait preuve de retenue et de bonne volonté en recourant à toutes voies de dialogue avec la Chine pour protester contre ces agissements et lui demander de retirer immédiatement sa plate-forme et ses navires. Cependant, la Chine n'a pas déféré à ces requêtes légitimes, calomniant au contraire le Vietnam et poursuivant l'usage de la force tout en multipliant ses actes d'intimidation et ses atteintes qui sont de plus en plus sérieuses.

Le Vietnam est déterminé à défendre sa souveraineté par des mesures pacifiques, conformément au droit international, a affirmé Nguyen Tan Dung, ajoutant que le gouvernement vietnamien a empêché et sanctionné rigoureusement les éléments malveillants qui avait abusé des manifestations pour commettre des infractions à la loi. À ce jour, la situation est retournée à la normale, les entreprises affectées ont reçu un soutien pour reprendre leur activité.

À cette occasion, le Premier ministre a appelé l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), les autres pays et les amis du monde à continuer de soutenir le Vietnam pour qu'il défende sa souveraineté et ses intérêts légitimes selon le droit international. Il a insisté sur la solidarité et la coopération de la communauté internationale qui sont particulièrement indispensables à la prévention des violations du droit international.

Lors d'un débat consacré au partenariat public-privé au service de la communauté économique de l'ASEAN, M. Nguyen Tan Dung a souligné l'importance de cet outil, notamment pour le développement des infrastructures. Selon lui, un soutien vigoureux des gouvernements de l'ASEAN, une politique commune de l'association sur le partenariat public-privé et des projets attrayants pour le secteur privé sont nécessaires, outre la participation de partenaires hors ASEAN.

Le chef du gouvernement vietnamien a eu également un dialogue avec nombre d'entreprises. Il leur a présenté les avantages du Vietnam, dont une structure démographique favorable et susceptible de répondre aux diverses demandes de main-d’œuvre, ses relations économiques avec un grand nombre de partenaires, ses efforts d'accélérer la restructuration économique, de renouveler le modèle de croissance et de perfectionner des institutions d’une économie de marché.

Avec les efforts du gouvernement, l’environnement d'affaires au Vietnam s'améliorera de jour en jour, permettant de favoriser les activités à long terme des investisseurs étrangers, a-t-il souligné.

Le WEF sur l'Asie de l'Est 2014, qui est placé sous le thème "Promouvoir la croissance pour un progrès équitable", a permis aux participants d'avancer des mesures pour assurer une croissance à long terme et resserrer les liens régionaux, dont l'accélération des réformes et de l'intégration au monde.

Nombre de délégués se sont en outre déclarés préoccupés par la situation de sécurité régionale, notamment les différends en Mer Orientale et Mer de Chine orientale. Ils ont appelé les pays concernés à régler leurs litiges de manière pacifique et conformément au droit international, sans recourir à la violence ou menacer d'y recourir, ainsi qu’à éviter tout acte de provocation. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres