jeudi 29 juin 2017 - 19:27:20

Le premier magasin sans vendeur à Hanoï

Imprimer

Hanoï (VNA) - Sans caissier, vendeur ni vigile, le magasin en 100% libre-service est situé au 24, rue Liêu Giai, dans l’arrondissement de Ba Dinh de Hanoï. Le premier au Vietnam.

Le magasin est dans la rue Liêu Giai, à Hanoï.

 

Le magasin sans vendeur, qui a pour enseigne Maman Fan Box, est un nouveau modèle de commerce au Vietnam. D’une surface de 20 mètres carrés, son espace est très beau. Il est un lieu de rendez-vous idéal pour les jeunes hanoïens.

Les clients peuvent faire leurs courses en 100% libre-service.

 

Dào Khanh Hiêp, 35 ans, a ouvert ce magasin sans vendeur, où l'on peut néanmoins faire ses courses, en juin 2016. Les acheteurs sélectionnent et paient leurs articles sur la base de la confiance. Les produits du magasin sont des aliments tels que chocolat frais, crème, boissons, etc. La plupart des clients sont des jeunes et des employés de bureaux.

D’une surface de 20 mètres carrés, l’espace est très beau.

 

Les clients ont seulement besoins de choisir leurs produits, puis scanner les codes-barres avant d’imprimer la facture pour régler le tout.

Commerce basé sur l’honnêteté des clients

Un réseau de caméras de surveillance enregistre l’activité dans ce magasin 24h/24. Ce réseau est très intelligent : si un client ne paie pas, la caméra identifie son visage et sera inscrit sur une «liste noire» : il s’agira de la dernière fois que ce client pourra entrer dans le magasin.

La plupart des articles du magasin sont des boissons.

 

Dào Khanh Hiêp a travaillé dans le secteur des technologies de l’information. «Dans de grands pays comme le Japon et la République de Corée, il y a de nombreux de magasins en 100% libre-service. Ce modèle permet d’économiser le coût du personnel comme le temps des commerçants, et de réduire les prix des produits», explique M. Hiêp.

«Chaque matin, je vais au magasin pour remplir les rayons. Le soir, je récupère l’argent et entretient le magasin», a-t-il ajouté.

Toutefois, la limite de ce modèle tient à ce que la monnaie ne peut être rendue. Pour résoudre ce problème, M. Hiêp a pensé à un système de points sur un compte personnel.

«Quand j’aie l’intention d’ouvrir ce magasin, ma famille et mes proches n’étaient pas d’accord, mais j’ai décidé de le faire. Je souhaite édifier l’honnêteté chez les consommateurs», confie-t-il.

Le menu du magasin.

 

«Je préfère l’espace du magasin Mama Fan Box. Ici, je suis en libre-service. Les boissons sont délicieuses et convenable pour les jeunes», affirme Nguyên Hà Thu, étudiante à l'Université du commerce extérieur de Hanoï.

«C’est la deuxième fois que je viens dans ce magasin. Je trouve que ce modèle est très intéressant. Ici, je me sens libre, car il n’y a pas de vendeurs qui surveillent»
, déclare Lê Bao Anh, de l’arrondissement de Câu Giây à Hanoï.

En sept mois d’activité, on n’enregistre pas de règlements incomplets, ni de vols de produits. C’est un bon signe pour que son propriétaire se décide à multiplier ce nouveau modèle d’affaire dans l’avenir. -CVN/VNA
 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres