Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-ocha. Photo: Xinhua / VNA

Bangkok (VNA) - Le Premier ministre (PM) thaïlandais Prayuth Chan-ocha a affirmé le 27 juin qu'il ne démissionnerait pas même si les Thaïlandais rejettent le projet de la nouvelle ​Constitution lors d'un référendum prévu en août prochain.

S’exprimant devant les médias à Bangkok, il a déclaré que les Thaïlandais ne devraient pas le comparer au Premier ministre britannique David Cameron, qui a annoncé sa démission la semaine dernière après que la Grande-Bretagne ait voté dans un référendum sa sortie de l'Union européenne.

Le gouvernement thaïlandais va procéder à des réformes politiques et économiques avant des élections générales prévues en 2017, a dit le PM Prayuth Chan-ocha.

Le projet de la nouvelle Constitution, annoncé par ​la Commission de rédaction de la constitution (CDC) en mars dernier, devrait être une solution à la crise politique qui dure depuis plus d'une décennie en Thaïlande.

Un référendum sur ce document de 105 pages et 279 articles aura lieu le 7 août. Une fois le projet de Constitution approuvé, les élections générales auront lieu en juillet 2017, selon l’engagement du PM Prayuth Chan-ocha.-VNA