Bangkok (VNA) – Le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-ocha a ordonné vendredi le 12 août de renforcer les mesures de sécurité pour tenter de rassurer la population après une série d’attaques à la bombe pendant deux jours consécutifs dans des lieux touristiques du royaume.

Deux explosions se sont produites, le 11 août, dans la station balénaire de Hua Hin en Thaïlande. Photo: AFP

"Ces explosions visent à créer le chaos et la confusion", a-t-il dénoncé. "Posez-vous la question de savoir pourquoi ces attentats interviennent maintenant alors que le pays retrouve une meilleure stabilité et que l’économie et le tourisme sont en train de se redresser ?".

Le chef du gouvernement a déclaré que ceux qui ont fait cela avaient voulu auparavant saper le référendum de dimanche dernier où les Thaïlandais ont voté en faveur d’une nouvelle Constitution, et maintenant une fête spéciale au royaume - l’anniversaire de la reine.

Au moins, quatre personnes ont été tuées et 35 autres blessés dans l’explosion de plusieurs bombes, dans la soirée du jeudi 11 et la matinée du vendredi 12 août en Thaïlande, notamment dans les stations balnéaires touristiques de Hua Hin et Phuket.​

Hua Hin est la plus touchée, avec un double attentat jeudi soir ayant fait un mort et 21 blessés, dont neuf touristes étrangers. Deux bombes ont explosé dans une zone proche de la plage où se situent de nombreux bars et restaurants. Vendredi matin, un nouveau double attentat, dans le même quartier touristique, a provoqué la mort d’une deuxième personne.

Sur l’île de Phuket, très populaire parmi les touristes, seul un blessé léger est à déplorer après un double attentat survenu vendredi matin. Jeudi, un Thaïlandais a également trouvé la mort dans l’explosion d’une bombe sur un marché de Trang, dans le sud du pays, tandis qu’une employée municipale a été tuée à Surat Thani, à 400 km encore plus au sud.  ​

Des secouristes transportent une civière avec un blessé à Hua Hin. Photo: Reuters

L’ambassade du Vietnam en Thaïlande qui a cité les informations fournies par les autorités thaïlandes, a confirmé qu’aucun ressortissant vietnamien ne figure parmi les morts et les blessés des attentats survenus dans cinq provinces thaïlandes.

Si aucun de ces attentats n’a pour l’heure été revendiqué et la police n’a pas encore formulé d’hypothèse, le porte-parole de la police locale Piyapan Pingmuang a assuré lors d’une conférence de presse à Bangkok que "ce n’est pas une attaque terroriste. C’est juste du sabotage local".

Le dernier attentat d’ampleur en Thaïlande remonte à août 2015, quand 20 personnes, dont de nombreux touristes chinois, avaient été tués dans l’explosion d’une bombe en plein Bangkok. Cet attentat n’a jamais été revendiqué. – VNA