samedi 19 août 2017 - 07:03:16

Le PM Nguyen Tan Dung au 25e Sommet de l'ASEAN

Imprimer

Le Premier ministre Nguyen Tan Dung, chef de la délégation vietnamienne, a participé au 25e Sommet de l'ASEAN tenu le 12 novembre à Nay Pyi Taw, débutant une série de ses conférences de haut rang ainsi que de conférences connexes entre celle-ci et ses partenaires qui dureront jusqu'au 13 novembre.

Prenant la parole lors de la discussion plénière, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a souligné le problème de la Mer Orientale. Lors du Sommet tenu en mai dernier, a dit le dirigeant vietnamien, l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est) a exprimé son inquiétude profonde sur les tensions accrues en Mer Orientale qui ont porté préjudice à la paix, à la stabilité, à la sécurité, à la sûreté et à la liberté de la navigation maritime dans la région. Jusqu'ici, cette situation reste encore complexe dont l'exhaussement de grande envergure a fait changer fondamentalement la structure de plusieurs d'îles rocheuses et de récifs.

Donc, selon M. Nguyen Tan Dung, lors de ce sommet, l'ASEAN doit avoir plus de responsabilité dans le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la région, continuer de demander aux parties concernées de respecter et d'appliquer pleinement tous les articles de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), notamment l'article 5 de celle-ci, de faire preuve de retenue, de ne pas aggraver les tensions, ne pas complexifier la situation, ne pas recourir à la force ni menacer à y recourir, de régler les différends par les mesures pacifiques, de respecter le droit international, notamment la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982. En parallèle, l'ASEAN doit mettre en oeuvre vigoureusement les contenus adoptés. Particulièrement, l'ASEAN et la Chine doivent concrétiser au plus tôt des mesures et élaborer le mécanisme pour garantir la pleine application de la DOC, notamment l'article 5, entamer les négociations effectives afin de parvenir tôt au Code de conduite en Mer Orientale (COC) à caractère contraignant, comme mettre en oeuvre tôt les mesures de "récolte précoce" parallèlement au processus de négociations sur ce dernier.

Concernant les problèmes régionaux et internationaux, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a estimé que la paix, la coopération et le développement continuent d'être la tendance prédominante en Asie de l'Est.

Concernant le terrorisme et la violence croissante en Irak et en Syrie, il a déclaré que de concert avec la communauté internationale, le Vietnam condamnait énergiquement le terrorisme sous toutes les formes. Le Vietnam soutient la Résolution N°2170 du Conseil de Sécurité de l'ONU et les efforts de la communauté internationale afin de lutter contre le terrorisme et la violence sur la base du respect du droit international et de la Charte de l'ONU. Le Vietnam applaudit la Déclaration des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN en date du 26 septembre 2014. Il soutient le fait que ce Sommet de l'Asie de l'Est a rendu publique une Déclaration commune condamnant les organisations terroristes pour avoir aggravé les violences extrêmement barbares en Irak et en Syrie.

A propos de l'épidémie d'Ebola, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a insisté sur la nécessité pour l'ASEAN d'accorder des priorités aux mesures efficaces pour la prévenir. Le Vietnam salue les récentes résolutions de l'ONU et approuve la promulgation par ce Sommet de l'Asie de l'Est de la Déclaration commune pour faire face à cette épidémie.

Concernant la Communauté de l’ASEAN et les orientations pour l’après 2015, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a affirmé l'engagement du Vietnam de redoubler ses efforts pour contribuer à la réalisation de l'objectif de créer la Communauté régionale l'année prochaine.

Le Premier ministre a souligné que l’ASEAN devait valoriser encore sa responsabilité dans le maintien de la paix, de la sécurité, de la stabilité dont la sûreté, la sécurité et la liberté de la navigation maritime et aérienne dans la région. L’ASEAN doit maintenir et intensifier la solidarité en son sein, et exprimer une voix commune à l’égard des problèmes régionaux. Il lui est également nécessaire d'intensifier ses propres forces, de continuer à valoriser son rôle central pour édifier une structure régionale avec les normes de conduite communes sur la base du droit international et des valeurs, principes et normes de l’ASEAN. En outre, l’ASEAN doit renforcer sa coopération avec les partenaires pour prévenir, réagir et traiter efficacement les défis de sécurité, notamment les défis non traditionnels comme les catastrophes naturelles, les épidémies, le changement climatique, la sécurité de l'eau et de la navigation maritime, le terrorisme et la criminalité transnationale. Il faut les considérer comme les tâches de priorité dans la coopération au sein de l’ASEAN tout comme la coopération entre l’ASEAN et ses partenaires.

Lors de la cérémonie d'ouverture du Sommet, le président birman U Thein Sein a réaffirmé l'importance de la solidarité et de l'unité qui, selon lui, constituent des bases pour l'édification de la Communauté de l'ASEAN et son développement, ainsi que l'amélioration du statut de l'association sur la scène régionale et internationale.

Après la cérémonie d'ouverture, les dirigeants ont participé à une séance plénière pour discuter de l'édification de la Communauté de l'ASEAN et des orientations post-2015, du renforcement des relations entre l'association et les partenaires, des questions régionales et internationales d'intérêt commun.

Ils ont insisté sur la nécessité de préserver l'unité de l'ASEAN et la solidarité en son sein, de développer son rôle, d'exprimer sa responsabilité et sa voix commune dans les problèmes relatifs à la paix, à la sécurité, à la stabilité et au développement de la région. Appréciant les acquis obtenus en termes d'édification de la Communauté régionale, les leaders ont convenu de poursuivre les efforts et d'accorder la priorité à la connectivité, à la réduction de l'écart de développement, au traitement des défis de sécurité non traditionnelles tels que des problèmes liés à la sécurité de la navigation maritime, au changement climatique, aux catastrophes naturelles...

En ce qui concerne les orientations de développement post-2015, les dirigeants ont souligné l'importance du maintien du rôle central de l'ASEAN dans la région, du renforcement de la coopération avec les partenaires et de l'amélioration des capacités de l'association face aux défis. Selon eux, il est nécessaire que l'ASEAN édifie une structure régionale sur la base de ses principes et ses normes de conduite.

Les participants ont discuté en outre de diverses questions régionales et internationales d'intérêt commun dont la situation sur la péninsule coréenne, la violence en Iraq et en Syrie, les risques d'Ebola... S'agissant de la Mer Orientale, ils ont déclaré leur grave préoccupation et d'insister sur la nécessité de préserver la paix, la stabilité, la sécurité, la liberté de la navigation maritime et aérienne dans cette zone maritime. Ils ont souligné l'importance du respect du droit international, à commencer par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, du règlement pacifique des différends et de l'application complète de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC). Il est en outre important d'accélérer les négociations entre l'ASEAN et la Chine pour parvenir dans les meilleurs délais à un Code de conduite en Mer Orientale (COC).

A la clôture du 25e Sommet de l’ASEAN, le Premier ministre Nguyen Tan Dung et les autres dirigeants de l’ASEAN ont approuvé la Déclaration de Nay Pyi Taw sur la vision de la Communauté de l’ASEAN post-2015 qui sert de base pour son développement de 2016 à 2025.

Les dirigeants des pays membres de l’ASEAN ont également adopté la Déclaration de l’ASEAN sur l’intensification de la compétence de son secrétariat et l’amélioration de l’efficacité de la coordination entre les organes de l’ASEAN, outre la Déclaration de l’ASEAN sur le changement climatique.

A cette occasion, les dirigeants ont assisté à la fondation de l’Institut de l’économie verte de l’ASEAN pour renforcer le partage des expériences, la coopération au développement et dans l'environnement.-VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres