Long Xuyên, 15 mars (VNA) – Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a recommandé la province d’An Giang (Sud) de redoubler d’efforts pour augmenter la qualité et la valeur ajoutée de ses produits agricoles d’exportation.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (au centre) travaille le 14 mars avec les autorités d’An Giang, à la veille d’une conférencle sur le développement durable de la filière rizicole du delta du Mékong. Photo : VNA

An Giang forme avec Cân Tho, Kiên Giang et Cà Mau la région économique de pointe du delta du Mékong, le grenier à riz du pays. Mais le changement climatique, associé aux fluctuations du marché mondial du riz, a commencé à faire sentir ses effets.

Résolue à opérer une transition de sa structure agricole, la province se concentre sur trois filières majeures – l’aquaculture, la riziculture et l’élevage y compris porcin et bovin, sans oublier le développement de spécialités fruitières.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc s’est félicité de la volonté de la province d’An Giang de devenir un centre de production d’espèces de riz, de poisson et de cochon de souche pour tout le delta du Mékong.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (au centre) visite une rizière d’expérimentation du groupe Lôc Troi, le 14 mars à An Giang. Photo : VNA

Il a également soutenu la proposition d’An Giang de construire une zone agricole de hautes technologies, de déployer un projet d’électricité solaire, et demandé au ministère de l’Agriculture et du Développement rural de travailler avec la province à l’élaboration d’un projet de production des alevins de poisson-chat.

Le chef du gouvernement s’est rendu le même jour au Centre de recherches scientifiques Dinh Thanh, un des premiers établissements privés spécialisés dans la recherche rizicole. Le centre a développé de nombreux produits rénovateurs au service de l’agriculture dans le delta du Mékong. – VNA