Kon Tum (VNA) – Les activités de reconnaissance envers les personnes méritantes, les blessés de guerre et les morts pour la Patrie se poursuivent dans l’ensemble du pays.

Lundi matin, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, en tête d’une délégation, est allé visiter et offrir des cadeaux ​à des  familles méritantes de la province de Kon Tum (hauts plateaux du Centre), à l’occasion du 70e anniversaire de la Journée des blessés de guerre et des morts pour la Patrie.

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam et sa suite sont allés brûler des bâtonnets d’encens au cimetière des morts pour la Patrie du district de Ngoc Hoi. Photo : VNA

 

 

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam et sa suite sont allés brûler des bâtonnets d’encens au cimetière des morts pour la Patrie du district de Ngoc Hoi où reposent plus de 1.300 soldats tombés au champs d’honneur durant les résistances et des volontaires vietnamiens tombés au Laos et au Cambodge.

Ils ont aussi assisté à la cérémonie inaugurale de la stèle d​u mémorial des soldats tombés durant les campagnes Mau Than (en 1968) et Xuan He (en 1972) au cimetière de la province de Kon Tum, visité la prison et le musée éponymes.

Le même jour, le vice-Premier ministre permanent Truong Hoa Binh et sa suite sont allés fleurir et brûler des bâtonnets d’encens au Mémorial dédié aux Mères héroïnes dans la province de Quang Nam (au Centre).

Ils ont également visité le Musée des Mères héroïnes du Vietnam.

Quang Nam a été durement touchée par la guerre. Plus de 23% de ​sa population sont des personnes méritantes. La province dénombre  près de 15.000 Mères héroïnes, plus de 65.000 héros morts pour la Patrie et plus de 30.500 blessés de guerre.

Lundi, à la zone des vestiges historiques de la prison des communistes vietnamiens ​de Phu Quoc, dans la province de Kien Giang (Sud), une cérémonie en mémoire des soldats morts dans ladite zone a été organisée, en coopération avec le Comité national de liaison des anciens soldats révolutionnaires du Vietnam capturés par les ennemis.

Selon le vice-président du Comité populaire provincial, Mai Van Huynh, durant la guerre, les ennemis ont construit à Phu Quoc la prison la plus grande ​du Sud. Là, plus de 40.000 cadres et soldats révolutionnaires ont été torturés, et 4.000 y sont morts. Ces prisonniers ont lutté jusqu’à leur dernier souffle pour la cause nationale.-VNA