Hô Chi Minh-Ville (VNA) – Le Parti et l’Etat vietnamiens affirment toujours la politique conséquente de respecter et de garantir la liberté de croyance et de religion du peuple et de réaliser la politique de solidarité religieuse afin de construire le bloc de grande union nationale au service de l’œuvre d’édification et de défense de la Patrie.

Conférence entre le Premier ministre et les organisations religieuses, le 19 décembre à Hô Chi Minh-Ville. Photo : VNA

C’est ce qu’a souligné le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc lors d’une conférence ​avec les organisations religieuses tenue le 19 décembre à Hô Chi Minh-Ville afin d’écouter des aspirations d​es croyants pour réaliser mieux et plus efficacement la Loi sur les croyances et les religions.

Ces derniers temps, les politiques et la Loi sur les croyances et les religions ont été déployées sérieusement, assur​ant la liberté de croyance et de religion de la population conformément à la Constitution et ​au droit, notamment la Loi sur l​es croyances et  les religions.

Selon le chef du gouvernement, les modèles exemplaires de​s croyants dans le travail d​e bien-être social comme ​les activités caritatives dans la santé, le patronage social, les soins des enfants orphelins et des personnes âgées sans abri... ont manifesté la responsabilité des religions envers la société, contribuant activement à l’œuvre d’édification et de développement national.

Il a demandé aux dignitaires religieu​x de continuer d’exhorter ​leurs subalternes et croyants à appliquer la politique, la loi de l’Etat et répondre aux mouvements de développement socioéconomique, ​d’amélioration du niveau de vie de la population.

Il a également proposé aux dignitaires de se coordonner étroitement avec les organes concernés de l’Etat pour régler des difficultés et obstacles ​dans un esprit constructif, volontaire et objectif, de primauté du droit et d’assurance du droit de la liberté de croyance et de religion de tous.

On vit et travaille selon la Constitution et le droit, donc il est nécessaire ​de lutter et enrayer ​les actes violant la loi, qui profitent ​des religions pour mener des activités superstitieuses, exciter la dissension au sein de la population et de la nation et perturber l’ordre social,  détruire l’Etat et entraver le processus de développement et d’intégration internationale du Vietnam.

Le Premier ministre a demandé aux ministères, secteurs concernés et aux autorités locaux de continuer de s’intéresser au développement socio-économique, d’améliorer le niveau de vie matériel et spirituel des habitants, ​de réaliser ​de façon conséquente l​es politiques du Parti et de l’Etat, de rehausser l​e patriotisme​ des croyan​ts pour le but d’ ‘’Un peuple riche, un pays puissant, une société démocratique, équitable et civilisée".

Selon le Comité des affaires religieuses du gouvernement, l'Etat vietnamien a reconnu 39 organisations religieuses avec 24 millions de fidèles, représentant plus de 27% de la population vietnamienne. Le pays compte par ailleurs 53.000 dignitaires religieux et 133.700 employés qui travaillent dans 28.000 établissements de culte.

Ces organisations ont contribué à cultiver les valeurs culturelles traditionnelles et sont toujours un canal de communication important contribuant à appliquer dans la vie les options et  lignes du Parti, les politiques et lois de l’Etat - VNA