L'ASEM nécessite d'intensifier la coopération pour faire face aux défis globaux tels que les changements climatiques, l'urbanisation et la pauvreté. Photo: VNA
 

Hanoi (VNA) – Le renforcement du partenariat global Asie - Europe au 21e siècle a fait l'objet d'une conférence organisée mercredi 20 avril à Hanoi par le ministère vietnamien des Affaires étrangères (MAE).

Y étaient, entre autres, M. Avirmed Battur, conseiller sur la sécurité nationale et la politique étrangère du président mongole - pays hôte du 11e Sommet du Dialogue Asie-Europe (ASEM), des responsables du MAE, des ambassadeurs de pays membres de l'ASEM et des représentants d'organisations internationales, de ministères, de secteurs et de localités.

Il s'agissait de la première conférence politique sur l'ASEM tenue par le Vietnam depuis son accueil du 5e Sommet de l'ASEM en 2004. Cet événement était l'occasion de jeter un regard rétrospectif sur les 20 ans d'établissement et de développement de l'ASEM, contribuer à l'élaboration des orientations de coopération de l'ASEM pour la prochaine décennie afin de les soumettre au 11e sommet de l'ASEM, prévu les 16 et 17 juillet prochains à Oulan-Bator, en Mongolie.

Photo d'illustration. Source: asef.org
 

Prenant la parole, le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des AE, M. Pham Binh Minh, a déclaré qu'en 20 ans de développement, l'ASEM s'était confirmé en tant qu'un important mécanisme de dialogue et de coopération entre les deux continents, et avait intensifié la tendance de coopération et de connexion multi-niveaux pour la paix et le développement.

"Avec de vastes liens de coopération, l'ASEM a apporté des bénéfices à ses membres, tout en leur permettant de maintenir la paix, la sécurité, la stabilité, de relancer l'économie et de faire face aux défis planétaires", a estimé le dirigeant vietnamien.

Pham Binh Minh a également souligné qu'en cette 2e décennie du 21e siècle, l'ASEM se trouvait devant l'exigence d'innovation, d'élévation de son niveau de coopération et d'affirmation de son rôle indispensable dans la structure multipolaire en gestation.

Selon le chef de la diplomatie vietnamienne, dans le contexte de la multi-polarisation et dans la tendance de démocratisation, avec les partenariats et les accords de libre-échange de nouvelle génération en Asie et en Europe, les défis globaux allant croissants et complexes au-delà de la capacité de chaque pays et de chaque région – y compris la pauvreté, l'écart de développement, les changements climatiques, les catastrophes naturelles, la sécheresse, la salinisation, le vieillissement de la population, l'urbanisation, la sécurité de l'eau, celles alimentaire et énergétique..., l'ASEM doit être le moteur de l'intensification de la coopération, de la connectivité entre les deux continents. Il doit rechercher et créer de nouveaux mécanismes pour l'élargissement des contenus de coopération profonde et multidisciplinaire.

Il a invité les conférenciers à discuter des contenus de coopération, axés sur la promotion des facteurs de développement durable liés à l'Agenda 2030 des Nations Unies, à l'Accord de Paris pour le climat, au dialogue politique pour régler les défis globaux, à la restructuration économique, à l'intégration régionale et à des échanges citoyens.

Il a affirmé que l'ASEM avait toujours une place importante à jouer dans le processus de Renouveau, de développement et d'intégration internationale du Vietnam. En effet, ce forum réunit 19 de ses 25 partenaires stratégiques et partenaires globaux et représente 70% des investissements directs étrangers du pays, 70% de son commerce extérieur et 80% des touristes. De plus, 14 des 16 accords de libre-échange que le Vietnam a signés ou négocie concernent les membres de l'ASEM.

De son côté, le Vietnam a apporté ses contributions actives à l'ASEM en proposant et en mettant en œuvre nombre d'initiatives dans divers domaines, en promouvant avec autres pays membres de l'ASEAN des accords de partenariat et de coopération avec l'Union européenne.

Dans le cadre des efforts d'intégration profonde à l'international et de mise en œuvre de sa politique étrangère globale, l'un des piliers principaux de la politique étrangère du Vietnam, le Vietnam s'engage à accompagner les autres membres afin de porter la coopération de l'ASEM à une nouvelle hauteur, de contribuer à édifier une communauté de l'ASEM centrée sur les personnes, dynamique, cohérente et puissante, a déclaré M. Pham Binh Minh.

Lors de la conférence, les participants ont confirmé les résultats de coopération au sein de l'ASEM et son rôle de passerelle entre l'Asie et l'Europe au cours de ces 20 dernières années. Ils ont partagé l'évaluation selon laquelle l'environnement de sécurité et de développement a évolué de manière rapide et complexe, alors que les défis globaux se sont exacerbés, à quoi s'ajoutent un changement vigoureux des fondements de l'économie mondiale, créant maintes opportunités et de nouveaux défis pour l'ASEM et ses membres.

Les conférenciers ont avancé plusieurs propositions et recommandations précises pour dynamiser la coopération économique de l'ASEM pour le développement durable, améliorer l'efficacité de ses dialogues politiques, augmenter ses contributions dans le règlement des défis globaux, renforcer la connexion entre l'Asie et l'Europe, rénover ses échanges populaires et élever son image.

Ils ont également apprécié le Vietnam en tant qu'un membre dynamique et responsable de l'ASEM lors de ces 20 dernières années tout en proposant et en mettant en œuvre nombre d'initiatives positives concernant la sécurité alimentaire, le développement durable de l'agriculture, la gestion des ressources en eau, l'adaptation aux changements climatiques, le sauvetage...-VNA