Hanoi (VNA) - Sur les neuf premiers mois de l’année, selon les données de l’Association de l’immobilier du Vietnam, les transactions ont fortement augmenté, entraînant une baisse importante du parc d’invendus, en particulier à Hanoi et à Hô Chi Minh-Ville.

À Hanoi, environ 1.600 transactions ont eu lieu en septembre, soit une croissance de près de 40% sur un an.

De janvier à septembre, le marché immobilier de la capitale a vu 5.300 transactions, soit 70% de plus que lors de la même période de 2014. Les transactions sont pour l’essentiel des ventes en état futur d’achèvement ou d’immeubles bien placés.

À Hô Chi Minh-Ville, en septembre, 1.550 transactions ont été conclues pour une hausse de 55%. À la fin du troisième trimestre, la mégapole du Sud recensait quelque 5.100 transactions immobilières, soit le double en glissement annuel.​

À Hanoi, 1.600 transactions immobilières ont eu lieu en septembre, soit une croissance de 40% sur un an.

Cette forte hausse des transactions a entraîné une baisse du parc d’invendus. Fin septembre, sa valeur totale au niveau national était estimée à 59.395 milliards de dôngs, soit une diminution de 69.000 milliards par rapport à début 2013 et une baisse de 900 milliards par rapport à fin août 2015.

Le volume d’appartements invendus dans les quartiers de collectifs est de 11.380, représentant une valeur de près de 17.400 milliards de dôngs. Les maisons sont au nombre de 8.542, pour une valeur de 14.600 milliards. La superficie des terrains viabilisés pour la construction de logements demeure à 7 millions de mètres carrés pour 22.000 milliards de dôngs, et celle pour la construction d’établissements commerciaux, à 1,6 million de mètres carrés pour 4.500 milliards.

À Hanoi, le parc immobilier d’invendus a été ramené à 7.550 milliards de dôngs, soit une baisse de 218 milliards par rapport à août 2015, et à Hô Chi Minh-Ville, à 11.368 milliards de dôngs, ce qui représente une diminution de 290 milliards.

Selon les prévisions, à la fin du deuxième trimestre 2016, plus de 14.000 logements supplémentaires devraient être disponibles sur le marché. Les prix sont stables à Hô Chi Minh-Ville, alors qu’à Hanoi, ils ont légèrement augmenté dans certains projets proches de l’achèvement ou en construction sur des sites dotés de bonnes infrastructures.

Le TPP a déjà des effets positifs sur le marché immobilier vietnamien

 
Bien que les impacts du TPP (accord de partenariat transpacifique) sur l'immobilier du Vietnam seront moindres que pour les autres secteurs économiques du pays comme le textile et l’habillement, les chaussures, l’agriculture et l’aquaculture, le secteur immobilier national bénéficiera aussi de cet accord en raison de la forte hausse des besoins d’entrepôts, de bureaux et de location de terrains dans les zones industrielles… C’est ce qui ressort d’un rapport intitulé "Quels avantages l’immobilier du Vietnam tirera-t-il de l’accord de partenariat transpacifique ?", qui vient d’être rendu public par le cabinet CBRE.

La Loi amendée sur le logement, entrée en vigueur le 1er juillet 2015, facilite l’achat d’un logement par les étrangers et les Vietnamiens résidant à l’étranger.

Selon ce rapport, le TPP contribuera à dynamiser l’investissement étranger au Vietnam, grâce aux entreprises souhaitant bénéficier des dispositions tarifaires de cet accord, lesquels généreront des besoins supplémentaires dans toute la chaîne de production et de commercialisation. Il semble que les zones industrielles du Sud du pays seront les premiers sites à bénéficier de ce mouvement du fait que cette région abrite déjà la majorité des usines du textile, de l’habillement et des chaussures du pays.
 
Par ailleurs, l’augmentation de l’investissement étranger pour bénéficier des opportunités du TPP entraînera une forte demande de location de bureaux, voire d’achat de logements. La Loi amendée sur le logement, entrée en vigueur le 1er juillet 2015, facilite l’achat d’un logement par les étrangers et les Vietnamiens résidant à l’étranger, a souligné ce rapport. -CVN/VNA