Photo de famille des délégués participant à la conférence de paix le 1er janvier, à Nay Pyi Taw. Photo: EPA

Rangoon (VNA) - Les premiers dialogues politiques nationaux au niveau régional entre le gouvernement, les partis politiques et les groupes armés du Myanmar ont été lancés le 5 janvier dans la région de Tanintharyi (au Sud), a annoncé un responsable du Comité mixte de gestion (JMC).

Les dialogues séparés auront lieu jusqu'au 17 janvier dans trois districts de la région de Tanintharyi : Dawei, Myeik et Kawthaung. Le dialogue pour toute la région sera achevé entre le 23 et le 25 janvier.

Selon l’agenda, les dialogues politiques nationaux pour les deux autres régions que sont l’État de Kayin et la ville de Nay Pyi Taw devraient se dérouler par la suite.

Les résultats de tous les dialogues régionaux seront soumis à la 2e Conférence de paix de Panglong prévue en février, conformément à l'Accord de cessez-le-feu national.

Le 30 décembre 2016, le Comité mixte de dialogue sur la paix de l'Union birmane (UPDJC) a créé trois comités de surveillance de dialogue politique national pour l’État de Kayin, la région de Tanintharyi et la ville de Nay Pyi Taw.

Selon le processus de dialogue politique national et des principes sur le dialogue inclus dans le cadre du dialogue politique, un dialogue politique portant sur les ethnies sera organisé dans l’État de Kayin, un dialogue politique régional, dans la région de Tanintharyi, et un autre portant sur des questions civiles, également connu sous le nom de Forum des organisations de la société civile (OSC), le sera à Nay Pyi Taw. -VNA