Des policiers birmans patrouillent dans l'Etat de Rakhine. Photo : AFP/VNA
 

Hanoï (VNA) – L’agence de presse du Myanmar a annoncé le 24 juillet que 31 suspects de terrorisme avaient été arrêtés le week-end dernier à Maungtaw, dans le Rakhine du Nord.

Ces personnes ont été arrêtées alors qu'ils tenaient une réunion secrète dans le village de Kyauk Hlaykha pour discuter des plans terroristes. La police examine leurs liens éventuels avec des organisations terroristes.

Une journée avant, les forces de sécurité du Myanmar avaient arrêté neuf  suspects impliqués dans le meurtre d’un dirigeant local dans le bourg de Buthidaung de l’Etat de Rakhine, le 4 juillet.

Les forces de sécurité du Myanmar sont placées en état d’alerte après de nombreux actes violents survenus à Buthidaung et à Maungtaw depuis octobre 2016. Au moins 44 civils ont trouvé la mort et 27 autres ont été enlevés. Plusieurs preuves d’actes extrémistes ont été découverts dans l’Etat de Rakhine, particulièrement des camps d’entraînement terroriste. -VNA