mercredi 16 août 2017 - 20:24:34

Le musée de la sculpture Cham de Da Nang

Imprimer

Parmi les 54 ethnies vietnamiennes ayant chacune une particularité culturelle différente, les Cham se distinguent par une période de développement très florissante. Le musée de la sculpture Cham à Da Nang en témoigne.

Il s'agit d'une adresse incontournable pour tous ceux qui sont désireux de découvertes culturelles et qui ont la chance de passer par Da Nang. Ce musée nous permet de suivre l’évolution de l’art Cham au fil des siècles.

Le musée de la sculpture Cham de Da Nang fut inauguré en 1919, à l’initiative de l’Ecole Française d’Extrême-Orient, afin de rassembler les sculptures découvertes sur les sites archéologiques des alentours situés essentiellement dans la partie méridionale du Centre et sur les Hauts Plateaux du Centre. Les oeuvres sont exposées par localité. Ainsi, on y trouve des salles My Son, Tra Kieu, Dong Duong ou encore Thap Mam.

Un touriste allemand qui apprécie beaucoup le musée a confié : "J’aime bien ce musée. Nous venons d’écouter le guide présenter les oeuvres exposées. C’est très intéressant et impressionnant. Nous espérons que la prochaine fois, nous pourrons en savoir plus sur la culture Cham".

Ce musée expose près de 500 pièces d'une grande qualité artistique parmi les 2.000 collectées. Rappelons que les Chams, ethnie originaire de l’Inde, s’installèrent dans les plaines centrales du Vietnam dès le 2e siècle après J.-C. Ce peuple y développa des sculptures très raffinées inspirées du panthéisme hindou. Ces œuvres, qui sont faites pour la plus part en pierre de sable, en terre cuite et en cuivre, représentent l’évolution de l’art Cham entre le 7e et le 15e siècle. Statues et bas-reliefs témoignent de la domination du matriarcat dans l'ancien royaume Champa, au centre du Vietnam. Les représentations sont également diverses.

On peut y voir un autel circulaire du 12e siècle, où la Mère nourricière est évoquée par une farandole de seins au même titre qu’une série de quatre frises décrivant le mariage de Rama avec la princesse Sita, ou encore les statues de Shiva, de Brahma et de Ganesh, des déesses et dieux des Cham.

D’après Vo Van Thang, conservateur du musée, la recherche se poursuit pour enrichir les collections. "Ces deux dernières années, le musée a entrepris lui-même des fouilles et a trouvé plusieurs objets originaux, qui seront présentées au public dès que possible", a-t-il indiqué.

A noter que lors de son inauguration, l’établissement fut baptisé "musée Henri Parmentier", du nom de son architecte. D’ailleurs, l’édifice lui-même mérite la visite. Le musée se présente sous la forme d’un quadrilatère percé de larges ouvertures destinées à offrir un éclairage optimal sur les œuvres. Il est préférable de visiter le musée Cham le matin car la lumière du jour met remarquablement en valeur les sculptures. Le musée de la sculpture Cham de Da Nang se trouve au croisement des rues Tran Phu et Nu Vuong, et ouvre ses portes tous les jours de 7 heures à 18 heures. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres