Le mariage traditionnel est une part de l’identité culturelledes Dao rouges. Photo: TT/CVN

Hanoi (VNA) - De nombreux rites traditionnels des ethnies minoritaires partent à vau-l’eau. La «noce à l’ancienne» des Dao rouges n’échappe pas à la règle, mais certains font tout pour la maintenir voire la relancer.

Le club de préservation de l’identité culturelle ethnique de la province de Tuyên Quang (Nord) s’attelle à relancer la cérémonie de mariage «à l’ancienne» de l’ethnie Dao rouge. Tong Duc Phuc et Ly Kim Khanh, un jeune couple, en ont profité. Le mariage a eu lieu dans le village de Son Thuy de la commune de Trung Hà, district de Chiêm Hoa.

Outre la mariée et le marié, les proches portaient aussi des habits traditionnels. Selon les us et coutumes Dao, tous les rites de la noce s’effectuent chez la famille du marié, alors que dans celle de la mariée ne sont exécutés qu’un simple culte aux ancêtres et un repas familial. Cependant, elle a besoin de six mois pour préparer l’habit traditionnel de la mariée, particulièrement haut en couleurs.

La mariée, Ly Kim Khanh, portait un couvre-chef décoré de fleurs, de petites pierres multicolores et de brocatelles raffinés. Sur la route qui mène à la famille de son futur époux, elle est obligée de se couvrir le visage car selon les croyances locales, si les rayons du soleil le frappent, ce sera de très mauvais augure pour sa vie conjugale future. «Mes amis ont organisé une cérémonie de mariage de style moderne. Pour ma part, je suis très joyeuse d’avoir eu une fête traditionnelle», confie-t-elle.

Le mariage dans tous ses états

Le «style moderne» signifie que le marié porte un costume, la mariée une robe blanche et que quelques rites sont supprimés, par exemple l’accueil de la famille de la mariée par celle du marié avec un orchestre.

La cérémonie de mariage des Dao de Tuyên Quang est différente de celle d’autres localités. Ailleurs par exemple, le marié ne va pas chercher sa belle dans sa famille. Au contraire, c’est la mariée et ses proches qui se rendent dans la famille de son futur époux. Une délégation de celle-ci les accueille avec trompettes et cymbales.

Lors cette fête, le rite de faire entrer la mariée dans la famille du marié et de donner un nouveau nom au marié est très important. Une fois achevé, la jeune fille deviendra officiellement membre de sa belle-famille. Le soir, après l’invitation des proches et amis à dîner, un rite spécial est organisé pour que la mariée fasse connaissance avec toute sa nouvelle famille. -CVN/VNA