Lao Cai, 1er juillet (VNA) -  La région nord du Vietnam abrite de nombreuses ethnies minoritaires et propose une grande diversité culturelle dont les jours de marché sont caractéristiques.

Le marché de Bac Ha, dans la province de Lao Cai. Photo: nld.com.vn

Se rencontrer, quand on vit à la montagne, est un peu compliqué. Les jours de marché sont donc très importants et pour s’y rendre, il faut partir très tôt, parfois en pleine nuit.

Le marché a lieu une fois par semaine ou tous les 10 jours. Ce jour là, chacun apporte toutes sortes de choses faites par sa famille. On s’y rend comme à une fête villageoise. Autrefois, on y allait à pied ou à cheval. Aujourd’hui, la moto est le moyen de transport le plus répandu.

Des plantes médicinales. Photo: nld.com.vn

Dès les premières lueurs du jour, le marché est bondé. On y trouve bien sûr les produits agricoles et sylvicoles locaux mais aussi des ustensiles ménagers… La zone réservée aux animaux est très animée. Les gens de la plaine disent que “le buffle est un gage de fortune”. Pour les minorités ethniques, il l’est encore plus car sans lui, aucune machine agricole ne pourrait être acheminée jusqu’aux rizières en terrasse. C’est pourquoi, les buffles attirent toujours une foule considérable. Les montagnards choisissent leurs buffles très minutieusement. Un bon buffle coûte environ 50 millions de dongs (environ 2.000 euros), une petite fortune!

La partie réservée aux tissus et vêtements tissés à la main est la plus prisée des femmes qui peuvent y passer des heures à la recherche d’un foulard ou d’une robe.

Le marché est aussi et surtout un lieu de rencontre pour toutes les générations. Les anciens demandent des nouvelles de leurs amis et les jeunes se font les yeux doux.

Thang co, une sorte de pot-au-feu et d’abats de cheval. Photo: nld.com.vn

Sur place, il est impossible de ne pas goûter les spécialités culinaires des ethnies  comme le men men à base de maïs des Mông, par exemple. Quand les hommes se rencontrent, ils boivent quelques verres tout en papotant, autour des poêles de thang co, une sorte de pot-au-feu et d’abats de cheval. Dans cette région au climat rude, l’alcool est une boisson incontournable pour contrer le froid de l’hiver. Ici, les hommes, mais aussi les femmes sont de grands amateurs d’alcool.

Pour vous rendre sur ces marchés depuis Hanoi, le plus simple est de prendre  l’autoroute jusqu’à Lao Cai, environ 300 kms. Le très réputé marché de Bac Ha se trouve à 63 km de Lao Cai et a lieu tous les dimanches. 17 km plus loin, se tient, tous les samedis, celui de Can Cau. Si le cœur vous en dit, vous pouvez aussi poursuivre 10 kms plus loin jusqu’au marché de Simacai, qui a lieu tous les dimanches. – VOV/VNA