vendredi 18 août 2017 - 19:20:16

Le Laos veut inscrire ses montagnes karstiques à l’UNESCO

Imprimer

Le Laos prévoit de soumettre cette année la région de «Phou Hin Nam Nor» (montagnes karstiques) à l’UNESCO pour une éventuelle inscription dans la liste du patrimoine mondial de l’humanité, apprend-on de l’Agence de presse lao (KPL).

Si la zone nationale protégée de plus 82.000 hectares situés dans le centre de la province de Khammouan est acceptée, elle deviendra le premier site naturel du patrimoine mondial du Laos et le troisième site du pays accepté comme patrimoine mondiale de l’humanité.

La ville historique de Luang Prabang et le temple Vat Phu dans la province de Champassak ont été répertoriés respectivement comme sites culturels du patrimoine mondial de l’humanité du Laos en 1995 et en 2001. Phou Hin Nam Nor comprend une multitude d'affleurements rocheux qui, en masse ressemblent à une forêt de pierres. Son attrait est renforcé par les espèces fauniques et floristiques qui peuplent la région, a déclaré un fonctionnaire concerné.

Ce site est classé à la liste des pays comme zones protégées nationales en 1993. Phou Hin Nam Nor fut formé à la suite d'une éruption volcanique il y a plusieurs siècles, selon un fonctionnaire provincial de l'agriculture.

Le ministère laotien de l'Information, de la Culture et du Tourisme a annoncé qu'il permettrait d'accélérer le processus de soumission de deux sites à l'UNESCO. L'autre site à mettre en avant pour l'inscription est la Plaine des Jarres situé dans la province de Xiengkhouang.

« Nous allons présenter notre demande pour Phou Hin Nam Nor d’abord car le gouvernement a déjà approuvé la soumission », a déclaré à la presse le directeur général adjoint du Département du patrimoine, Viengkèo Souksavatdy.

Phou Hin Nam Nor est situé près de la frontière du Parc national de Phong Nha-Ke Bang du Vietnam qui a été classé par l'UNESCO en 2003. Les fonctionnaires pensent que les deux parcs sont liés et ont des caractéristiques similaires. L’extension de la zone du patrimoine mondial de l’humanité serait bien logique.

Selon Viengkèo Souksavatdy, une fois la demande acceptée, les fonctionnaires croient que la région va attirer un grand nombre de touristes dans la province, qui compte déjà au moins 146 sites touristiques. - AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres