Hanoi (VNA) - Le Programme de partenariat avec l'Agence japonaise de coopération internationale (JPP) soutiendra le développement de l’agriculture biologique au Vietnam, et assistera la population des zones inondables dans l'amélioration de leurs capacités de prévention des catastrophes naturelles.

 

D'importantes inondations ont touché le Centre du Vietnam. Photo: NDEL.

C’est ce qu’a souligné l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) lors d’une conférence organisée le 7 décembre, à Hanoi.

Masuda Chikahiro, représentant en chef adjoint de la JICA au Vietnam, a noté que la situation des inondations au Vietnam était de plus en plus complexe, et a appelé à la prise de mesures ​destinées à améliorer les moyens de subsistance des populations concernées. La JICA a envisagé des programmes de formation ​pour améliorer les capacités de prévention des catastrophes au profit des élèves de la région du Centre. Des projets éducatifs portant sur la culture du riz et des champignons sont également mis en place en faveur des agriculteurs. En outre, la partie japonaise accordera au Vietnam des aides non remboursables pour la construction de digues.

Il a également souligné l’attention particulière que porte le Japon à l’agriculture biologique. ​Plusieurs localités japonaises et vietnamiennes ont lancé des programmes de coopération dans ce secteur.

Le Programme de partenariat avec l'Agence japonaise de Coopération internationale (JPP) comprend notamment l’accueil d’apprentis des pays en développement et l’envoi d'experts japonais. Chaque projet a une durée maximale de 5 ans, avec un budget de 90 milliards de dollars. Ils devront contribuer à l’amélioration de la qualité de vie et augmenter le revenu des populations des pays en développement. Depuis la mise en œuvre de ce projet en 2002, la JICA a déployé 81 projets dans divers domaines. -NDEL/VNA