Le représentant en chef de la JICA au Vietnam, Fujita Yasuo. Photo: VNA

Hanoï (VNA) - Le montant des aides engagé au Vietnam pour l'année fiscale 2017 ne change pas beaucoup par rapport à celui de 2016, le Vietnam ​demeurant l'un des pays dans lesquels l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) mettra en oeuvre des projets d'envergure, a affirmé le représentant en chef de la JICA au Vietnam, Fujita Yasuo.

Lors ​du point presse périodique de la JICA du 20 avril à Hanoï, il a annoncé que son assistance se concentrerait sur trois domaines : accélérer la croissance économique et renforcer la compétitivité internationale, renforcer l'administration publique, et assister les personnes vulnérables.

Concrètement, l'assistance de la JICA portera sur le développement urbain, l'assistance ​des localités, le développement du réseau de transport et de communications, l'assistance du secteur privé, le développement du marché des capitaux, et la formation de ressources humaines qualifiées.

La JICA soutiendra l'amélioration de la qualité des services de santé et autres services de base, ainsi que la mise en oeuvre de projets de résilience au changement climatique.

Enfin, la JICA aidera le Vietnam dans l'amélioration ​des capacités juridiques des administrations et le perfectionnement des télécommunications publiques.

Fujita Yasuo a cité des difficultés constatées durant le processus d'assistance au Vietnam, ​notamment ​de formalités administratives, ​de libération des terrains... Il a souhaité voir simplifi​ées les formalités pour faciliter le décaissement des capitaux pour une meilleure mise en oeuvre des projets.

En 2016, le Japon a accordé au Vietnam des aides publiques au développement de 175,6 milliards de yens. -VNA