mercredi 16 août 2017 - 20:28:14

Le Japon déclare l'état d'urgence nucléaire

Imprimer

Le Premier ministre japonais Naoto Kan a déclaré vendredi l'état d'urgence nucléaire après un incendie qui s'est déclaré dans une centrale nucléaire d'Onagawa après le terrible séisme d'une magnitude de 8,9 sur l'échelle Richter survenu sur l'île de Honshu, situé au Nord-Est de l'archipel japonais.

Selon l'AFP, le séisme et le tsunami ont fait au moins 288 morts et 349 disparus selon les données fournies par la Police, un nouveau bilan provisoire établi huit heures après le violent tremblement de terre.

Le Premier ministre Naoto Kan a également déclaré qu'aucune fuite radioactive n'a été détectée jusqu'à présent. Cependant, 11 réacteurs nucléaires ont été automatiquement arrêtés à la centrale d'Onagawa, aux centrales numéro 1 et 2 de Fukushima et à la centrale numéro 2 de Tokai.

A Tokyo et dans les zones environnantes, au moins quatre millions de foyers sont privés d'électricité. Un bateau, avec une centaine de personnes, a été emporté vendredi par le tsunami dans la préfecture de Miyagi, a rapporté par ailleurs l'agence de presse Kyodo.

Le gouvernement fait de son mieux pour coordonner les secours et opérations de sauvetage, "en prenant comme hypothèse que ce tremblement de terre a fait des dégâts considérables", a affirmé aux journalistes le porte-parole du gouvernement, Yukio Edano.

Les partis politiques du Japon ont affirmé soutenir la décision du gouvernement d'une rallonge budgétaire pour l'exercice financier de 2010, qui se terminera le 31 mars, afin de financer les activités de secours.

Le Bureau des Nations Unies pour la coordinations des affaires humanitaires (OCHA) a déclaré vendredi que l'ONU s'apprête à envoyer des équipes de secours internationales au Japon.

La Russie, la Chine, la France, l'Allemagne, la République de Corée, la Turquie sont aussi prêts à envoyer des équipes de secours. Le président russe Dmitri Medvedev a aussi proposé l'aide de son pays, dans une déclaration retransmise à la télévision.

"Nous sommes bien sûr prêts à aider nos voisins à faire face aux conséquences de ce séisme très grave", a déclaré M. Medvedev. Il a ordonné au ministre des Situations d'urgence, Sergueï Choïgou, de lui faire des propositions dans les plus brefs délais pour organiser cette aide. - AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres