jeudi 17 août 2017 - 18:54:59

Le grandiose plateau karstique de Dông Van

Imprimer

Le plateau karstique de Dông Van est situé dans le Nord de la province de Hà Giang (Nord). D’une superficie de 2.356 km², il englobe quatre districts de la haute région du Nord : Quan Ba, Yên Minh, Dông Van et Mèo Vac.

Le 3 octobre 2010, le plateau karstique de Dông Van a été reconnu membre du Réseau mondial des géoparcs. Il est le site du Vietnam ainsi reconnu et le 2e en Asie du Sud-Est.

Le 11 avril dernier, la province de Hà Giang a annoncé l’aménagement global du haut plateau de Dông Van pour la période 2012-2020, vision 2030, selon une décision gouvernementale visant à y promouvoir les investissements et le développement touristique.

À Dông Van, les ethnies H’Mông, Hoa, Ráy, Tày, Nùng... vivent depuis longtemps en étroite harmonie. Ces groupes ethniques partagent en partie une même culture, et c’est peut-être là l’origine du nom de «Dông Van» qui signifie en effet «partage de culture».

Le plateau de Dông Van, futur site touristique d’envergure

Le plateau calcaire de Dông Van, classé dans la liste des Parc géologiques mondiaux, a vocation à devenir un site touristique national, selon une récente décision de l’Administration nationale du tourisme.

L’Administration nationale du tourisme (ANT) vient d’effectuer une mission dans quatre districts que couvre le plateau calcaire de Dông Van, avant d’avoir une séance de travail avec les autorités de la province de Hà Giang (Nord). L’objectif est de faire de ce plateau un site touristique d’importance nationale.

Attractivité et originalité


Abritant 17 ethnies minoritaires aux cultures bien préservées, d’une superficie de 2.350 km², le plateau calcaire de Dông Van offre de belles perspectives touristiques. Le site se trouve à une altitude de 1.400-1.600 m et est constitué de montagnes, de forêts, offrant aux touristes des paysages sauvages fascinants.

Depuis la reconnaissance du plateau calcaire de Dông Van en 2010 comme membre du Réseau global des parcs géologiques (GGN), qui en compte 77 dans le monde (2e parc géologique d’Asie du Sud-Est après celui de Langkawi en Malaisie), le nombre de touristes à Hà Giang augmente d’année en année. Hà Giang est devenue une nouvelle destination touristique dont les atouts sont ses paysages grandioses et une ouverture vers d’autres sites touristiques comme Môc Châu, Diên Biên, Sa Pa, permettant de créer un axe de circuits dans le Nord-Est et le Nord-Ouest.

Le nombre de visiteurs à Dông Van est passé de 330.000 en 2011 à 400.000 en 2012. Toutefois, les potentiels sont encore insuffisamment exploités, en raison d’infrastructures hôtelières et de transport rudimentaires. L’ANT s’avère très prudent dans son plan et demande aux localités locales de bien peser le pour et le contre d’un développement touristique. «Ce projet doit se faire de manière prudente, raisonnée, surtout pas à marche forcée, sinon cette localité pourrait perdre ce que la nature lui a donnée», a fait remarquer le directeur général de l’ANT, Nguyên Van Tuân aux localités locales. - VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres