Photo: VOV
Hô Chi Minh-Ville (VNA) - Hô Chi Minh-Ville aide ses agriculteurs à développer la production et le commerce. Grâce aux crédits qui leur sont accordés ​via le fonds d’assistances aux agriculteurs, des milliers de f​amilles rurales ont pu sortir de la pauvreté.

Cap sur le quartier Tang Nhon Phu B, un quartier du 9ème arrondissement où vit une certaine Trân Thi Phai, qui force l’admiration de tous les habitants par son courage, son assiduité et sa créativité. Il y a cinq ans encore, elle faisait partie des plus démunis. Mais grâce aux 30 millions de dôngs de crédits qui lui ont été accordés par le fonds d’assistance aux agriculteurs de Hô Chi Minh-Ville avec un taux d’intérêt préférentiel de 0,65% par an, elle a décidé d’investir dans la culture des légumes germés sur les 50m² de terrain qu’elle possédait.

En 2010, la plus grande difficulté pour les cultivateurs de légumes germés était de trouver les débouchés. Mais, loin de se décourager, Phai s’est rendue elle-même dans les restaurants, les hôtels et les supermarchés pour présenter ses légumes germés bio. Sa persévérance a été récompensée. Après trois mois d’efforts inlassables, une dizaine de restaurants et d’hôtels se sont engagés à utiliser ses légumes.

Et aujourd’hui, Phai gère une plantation de 200m² munie d’un système d’irrigation, de récolte et de traitement aux normes VietGap, les normes de bonne pratique agricole en vigueur au Vietnam. Cette année, elle a produit jusqu’à 18 tonnes de légumes germés. Bénéfices : 700 millions de dôngs.

"Je souhaite que le fonds d’assistance aux agriculteurs de Hô Chi Minh-Ville augmente ses crédits, non seulement pour élargir la production, mais aussi pour moderniser les équipements nécessaires au traitement et obtenir de meilleurs bénéfices. Sans crédits, nous ne pouvons pas développer la production", a déclaré Trân Thi Phai.

Nous prenons maintenant la direction du district de Hoc Môn et plus précisément du hameau Thoi Tu 2 de la commune Thoi Tam Thôn, où vit un certain Vo Van Lê qui a emprunté 20 millions de dôngs au fonds d’assistance aux agriculteurs de Hô Chi Minh-Ville pour acheter deux génisses, il y a de cela quatre ans. En plus d’avoir amorti ses investissements, il a acquis six bœufs d’une valeur d’environ 100 millions de dôngs. Vo Van Lê : «Avec ces 20 millions de dôngs de crédits, j’ai acheté deux petites génisses qui ont mis au monde des veaux après 17 mois. J’ai vendu ces veaux et récupéré mes investissements. Je vends aussi du fumier et nourris des bœufs avec des herbes coupées dans la nature».

Fondé en août 2006 avec au départ un capital de 20 milliards de dôngs, le fonds d’assistance aux agriculteurs de Hô Chi Minh-Ville dispose aujourd’hui de 111 milliards de dôngs. Il a accordé des crédits à 24.000 f​amilles agricoles, chacun ayant le droit d'emprunter de 10 à 30 millions de dôngs avec un taux d’intérêt annuel de 0,65%. Des milliers de foyers agricoles ont ainsi pu sortir de la pauvreté. Élevage bovin, culture de légumes germés, vannerie... Le fonds a aussi mis en place plusieurs modèles de production efficaces avec peu d’investissements. Nguyên Thi Kim Doan est la présidente de l’association des agriculteurs de la commune d’An Nhon Tây, une commune rattachée au district de Cu Chi : «Notre association encourage les agriculteurs à former des groupes de coopérants dans l’élevage et la production. Notre commune a formé quatre groupes d’éleveurs de vaches laitières et trois associations d’éleveurs de vaches laitières. Ces groupes préconisent l’entraide, aussi bien au niveau des capitaux qu’à celui des techniques d’élevage. Nous sommes sinon disposés à accorder des crédits aux foyers nécessiteux».

Le fonds d’assistance aux agriculteurs de Hô Chi Minh-Ville collabore aussi avec le service municipal de l’agriculture et du développement rural pour tout ce qui touche à la restructuration et à la technologisation de l’agriculture. L’association municipale des agriculteurs est d’ailleurs la première du pays à avoir utilisé des logiciels pour gérer les crédits et la comptabilité. «Nous accordons des crédits aux familles agricoles en les encourageant à appliquer les progrès scientifiques et techniques afin de contribuer au développement socio-économique et culturel local. L’association municipale des agriculteurs est prête à accorder des crédits et des assistances diverses aux foyers nécessiteux», déclare Nguyên Thi Bach Mai, sa présidente.

L’Association municipale des agriculteurs envisage actuellement plusieurs solutions pour faire passer le fonds d’assistance aux agriculteurs à 300 milliards de dôngs à l’horizon 2020. Elle entend accorder un crédit moyen de 50 millions de dôngs à chaque membre en deux ans pour un taux d’intérêt très faible : 0,65%. Le but est d’aider les agriculteurs à sortir de la pauvreté, à s’enrichir décemment et à contribuer au succès du programme national dit de la Nouvelle ruralité. -VOV/VNA