mercredi 16 août 2017 - 20:21:27

Le don ca tài tu entre au Panthéon de l’humanité

Imprimer

Récemment, le don ca tài tu (chants des amateurs) est devenu patrimoine mondial. Lors de la 8e réunion du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, tenue du 2 au 7 décembre 2013 à Bakou, Azerbaïdjan, l’UNESCO a en effet décidé de classer cet art vocal du Vietnam dans la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Le don ca tai tu est un genre musical bien connu dans le Sud, notamment dans la province de Bac Liêu, localité considérée comme le berceau de cet art. Art musical aux racines à la fois érudites et populaires, le don ca tài tu est un élément indispensable de l’activité spirituelle et du patrimoine culturel de la population du Sud du Vietnam. Figurant au rang des arts populaires, c’est un «met spirituel» de la population locale depuis des lustres et une des spécificités culturelles du Nam bô (Sud).

Le chant des amateurs est un art vocal né vers la fin du XIXe siècle. Après les travaux champêtres, les gens chantent. Les chanteurs se connaissent tous car ce sont des amis, des voisins ou des proches. Ces chants sont accompagnés d’instruments de musique, quatre en général : dàn co (viole à deux cordes), dàn kim (luth en forme de lune), dàn tranh (cithare à seize cordes) et dôc huyên câm (monocorde), à quoi s’ajoutent souvent violon, luth en forme de poire, percussions, monocorde et flûte en bambou. Son répertoire comprend 20 chansons principales et 72 chansons classiques.

Musique et chansons s’inspirent du mode de vie dans le delta du Mékong. Interprétées à l’occasion de nombreux événements tels que festivals, célébrations et anniversaires de décès, elles sont profondément liées à d’autres coutumes et pratiques culturelles, aux traditions orales et au travail.

Le Vietnam dispose désormais de huit patrimoines mondiaux. Les sept autres sont la Cité impériale de Thang Long (Hanoi), la baie de Ha Long (province de Quang Ninh, Nord), la citadelle en pierre de la dynastie des Hô (province de Thanh Hoa, Nord), la cité impériale de Huê (province de Thua Thiên-Huê, Centre), l’ancien quartier de Hôi An, le sanctuaire de My Son (province de Quang Nam, Centre) et le Parc national de Phong Nha-Ke Bàng (province de Quang Binh, Centre). -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres