Le Directeur général de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), Roberto Azevêdo. Photo : guardian

Genève (VNA) - “Le Vietnam ​va ​​​dans la bonne direction”, a affirmé le Directeur général de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), Roberto Azevêdo,  qui apprécie les efforts du Vietnam dans son parcours d’intégration internationale et de libre-échange.

Au seuil de sa visite officielle au Vietnam, les 14 et 15 avril, le Directeur général de l’OMC a accordé une interview aux correspondants de l’Agence Vietnamienne d’Information en Suisse. Nous vous présentons cette interview.

1. Vous allez effectuer une visite officielle au Vietnam en tant que Directeur général de l'Organisation mondiale du Commerce. Pourriez-vous nous dire l'objectif de cette visite?

- Oui, c​e sera la première fois que je visite le Vietnam en tant que Directeur général de l’Organisation mondiale du Commerce et c’est aussi ma propre visite dans votre pays auquel je m’intéresse vivement. Le Vietnam a ​réalisé de nombreux progrès considérables tant dans l’économie ​que dans le domaine social. Des millions de personnes sont sortis de la pauvreté. Je suis content de voir les acquis de votre pays ces dernières années. Le pays est devenu un des premiers exportateurs mondiaux de produits agricoles, une bonne destination en Asie des investisseurs. L’économie vietnamienne joue un rôle dans la région et le monde. ​Lors de cette prochaine visite, l’important c’est ​d’écouter la présentation de projets vietnamiens, de stratégies commerciales et de développement national. Au cours de cette mission, je vais rencontrer les dirigeants du gouvernement, des représentants d’entreprises et des chercheurs. Je serai à l’écoute de leurs avis et examinerai comment l’OMC pourra​  aider le Vietnam. En plus, comment fai​re pour intensifier nos dialogues ?

2. Quelles sont les ​ évaluations de l’OMC à l’égard des efforts du Vietnam dans son parcours d’intégration dans l’économie mondiale et de libre-échange ?  

- Le Vietnam a adhéré à l’OMC en 2007 et enregistré des changements considérables dus aux réformes réalisées avant et après son adhésion à l’OMC. Le commerce est nettement libéré, les tarifs en général ont baissé, le secteur des services ​a connu des réformes actives. En outre, il y a de vraies améliorations dans l’application et la protection de la propriété intellectuelle. Le gouvernement a réalisé des mesures de modernisation de l’économie, créant un environnement d’affaires plus attrayant et favorable aux entreprises. Ce qui apporte des avantages au Vietnam. Ainsi, je pense que ​votre pays va ​dans la bonne direction. Le Vietnam a développé un réseau d’accords de commerce et participé aux accords régionaux comme le Partenariat trans-pacifique (TPP). Les efforts du Vietnam ont été méritants.  

3. Avec vos expériences relatives aux nations ayant récemment intégrées à l’économie mondiale, pouvez-vous donner au Vietnam des conseils pour que notre pays réalise bien l’ouverture de son marché tout en garantissant la compétitivité de ses marchandises ?  
- Tout d’abord, l’OMC et le Vietnam doivent continuer à mieux échanger. C’est ce que je fais et la raison de ma visite au Vietnam​ est de comprendre d​e manière approfondie les programmes du Vietnam pour l’avenir, et ​comment l’OMC peut aider le Vietnam à réaliser ces programmes. Le Vietnam peut également aider l’OMC à développer les principes dans les négociations, les secteurs de négociations peuvent apporter des avantages à votre nation dans l’avenir. Il est important d’appliquer les accords auxquels nous ​sommes parvenus. Le Vietnam a ratifié précocement l’accord sur la facilitation des échanges en décembre dernier. L’application de ce dernier permettra de réduire les frais ​des entreprises vietnamiennes et de favoriser les activités des PME qui représentent une partie importante de l’économie vietnamienne. Nous cherchons à intensifier les négociations sur les problèmes existants dans les négociations de Doha comme ceux qui n’ont pas encore été abordés dans ces tours de négociations comme l'e-commerce, les PME et l’encouragement ​aux investissements. Le Vietnam peut examiner la discussion de ces problèmes à l’OMC ​afin de l'aider à continuer ses programmes de croissance et de développement. ​-VNA