La forêt de cajeputiers de Trà Su, dans la province d’An Giang, est reconnue comme réserve de biosphère du delta du Mékong. Photo : Saigontourist/CVN
Hanoi (VNA) - Le delta du Mékong vient de publier son plan d’aménagement général pour le développement du tourisme à l’horizon 2020 et ses orientations pour 2030. L’objectif est d’accueillir dans quatre ans 34 millions de touristes, dont 3,5 millions étrangers.

Lors de la cérémonie de publication du plan d’aménagement général pour le développement du tourisme du delta du Mékong d’ici 2020, vision 2030, qui vient de se dérouler dans la ville de Cân Tho (Sud), Hà Van Siêu, chef adjoint de l’Administration nationale du tourisme du Vietnam, a révélé que le Premier ministre venait d’adopter le plan en question. Conformément à celui-ci, la région prévoit d’accueillir 34 millions de touristes dont environ 3,5 millions d’étrangers en 2020 (essentiellement des pays de l’Europe occidentale, de l’Amérique du Nord et de l’Asie du Nord-Est). Et à l’horizon 2030, la région devrait accueillir quelque 52 millions de voyageurs, dont 6,5 millions étrangers.

Au niveau des recettes, le secteur du tourisme du delta du Mékong table sur 25.000 milliards de dôngs de chiffre d’affaires en 2020 et plus de 111.000 milliards en 2030. Et pour les lieux d’hébergement, 53.000 chambres devront être disponibles en 2020 (dont 15% arborant 3-5 étoiles) et 100.000 chambres  en 2030 (30% de 3-5 étoiles).

Cinq sites touristiques nationaux

Plage Bai Sao, l’île de Phu Quôc (province de Kiên Giang). Photo: VNA
En 2016, la région a accueilli plus de 7,6 millions de touristes, soit une croissance de 15% par rapport à 2015. Sur ce total, 900.000 étaient étrangers (+27%). Le secteur a enregistré un chiffre d’affaires de 9.700 milliards de dôngs, soit 12,4% de plus qu’en 2015.

À l’horizon 2020, les localités du delta du Mékong devrait créer 230.000 emplois supplémentaires, portant le total à 450.000.

Pour atteindre les objectifs fixés, le delta du Mékong devrait se focaliser sur le développement de produits spécifiques : écotourisme, tourisme historique et culturel, tourisme communautaire, d’affaire (MICE), etc.

Les délégués présents à la cérémonie ont aussi discuté des mesures nécessaires pour développer cinq sites touristiques au niveau national : l’île de Phu Quôc (province de Kiên Giang), Thoi Son (à cheval sur les provinces de Tiên Giang et Bên Tre), Nam Can-Cà Mau (province de Cà Mau), Tràm Chim-Lang Sen (provinces de Long An et Dông Thap) et Nui Sam (province d’An Giang).

Enfin, il faut savoir que la ville de Cân Tho et l’île de Phu Quôc constituent les deux principaux centres touristiques et de coordination pour toute la région. La ville de My Tho (province de Tiên Giang) sera le centre de l’espace touristique à l’est de la région. -CVN/VNA