Des touristes étrangers en visite du marché flottant de Cai Rang, ville de Cân Tho (delta du Mékong). Photo: CVN

 

Hanoi (VNA) - Le projet «Monde aquatique du Mékong» est un point majeur du Plan de développement des produits touristiques du delta du Mékong, approuvé en 2015 par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme. Il incarne la création d’un segment écotouristique et de tourisme fluvial dans cette région.

Doté de nombreux arroyos, de fleuves et de rivières, ainsi que d’un riche écosystème de zones inondées, le delta du Mékong est une terre de rêve pour le tourisme aquatique. Aujourd’hui, les circuits de découverte en barque, de visite des jardins d’arbres fruitiers et de marchés flottants, sont typiques de cette région.

Les marchés flottants connus comme Cai Bè (province de Tiên Giang), Cai Rang et Phong Diên (ville de Cân Tho), Nga Bay (province de Hâu Giang), Nga Nam (province de Soc Trang) et Sông Trem (province de Cà Mau), sont devenus des produits touristiques emblématiques de la région.

Selon les statistiques, en 2015, le delta du Mékong a accueilli plus de 1,8 million de visiteurs étrangers et 10,63 millions de touristes vietnamiens.

Selon les experts, pour mettre effectivement en œuvre le projet «Monde aquatique du Mékong», un comité de pilotage devrait être créé, ainsi qu’un fonds de développement du tourisme du delta du Mékong, afin de mobiliser l’investissement public comme privé. Enfin, le développement d’infrastructures est également important.

Importance de la coopération au développement

Selon l’Association du tourisme du delta du Mékong, d’ici à 2020, la ville de Cân Tho, la péninsule de Cà Mau et la partie Est et Dông Thap Muoi (Plaine des joncs) seront les centres touristiques de la région.

Pour ce faire, la ville de Cân Tho et les provinces d’An Giang et de Kiên Giang devront mieux promouvoir le tourisme aquatique, maritime et insulaire, ainsi que les produits de MICE (Meetings, Inventives, Conferencing, Exhibitions).

La péninsule de Cà Mau, qui comprend les provinces de Cà Mau, Bac Liêu et Soc Trang, devra élaborer des circuits dans les mangroves, développer le tourisme festivalier, notamment en relation avec la culture khmère.

La partie Est, avec les provinces de Tiên Giang, Bên Tre, Vinh Long et Trà Vinh, devra développer le tourisme de verger et de séjour chez l’habitant.

Enfin, Dông Thap Muoi, soit les provinces de Long An et Dông Thap, devrait souligner l’écotourisme et les circuits fluviaux dans les mangroves. -CVN/VNA​​