Can Tho (VNA) - Les principaux défis auxquels le Delta du Mékong est confronté restent le changement climatique et les catastrophes naturelles, a déclaré Dang Huy Dong, vice-ministre du Plan et de l'Investissement, lors d'une conférence tenue vendredi dans la ville de Can Tho (delta du Mékong). Cet événement était coorganisé par le ministère du Plan et de l'Investissement et la Banque mondiale au Vietnam.

La sécheresse et la salinisation dans le delta du Mékong ont atteint un niveau record en 2016, suscitant des inquiétudes pour les millions de riziculteurs de cette région fertile. Photo: VNA

Il a déclaré que ​cette région souffre actuellement de la pénurie d'eau douce, de l'intrusion de l'eau salée de plus en plus profondément dans les terres, des inondations et de la sécheresse. Son urbanisation anarchique, son industrialisation et ses infrastructures de transport limitées posent également problème.

Le vice-ministre du Plan et de l'Investissement a suggéré d​'avoir ​une approche multisectorielle pour traiter, sur le long terme, les problèmes du delta du Mékong .

De son côté, l’ancien ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement, Dang Hung Vo, a déclaré qu'il était inévitable d'élaborer des plans d'aménagement prenant en compte la nouvelle donne climatique afin de mieux y faire face.

En ce qui concerne la gestion des ressources en eau, l'ancien vice-ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Dao Xuan Hoc, a déclaré que les pays, les ministères et ​les agences devaient conjuguer leurs efforts en mettant l'accent sur les problèmes liés à la construction de centrales hydroélectriques sur le ​cours principal du Mékong, l​'exploitation des eaux souterraines et ​du sable.

Et d'insister sur la nécessité absolue de construire un système d'écluses le long des rivières Tien et Hau afin de réguler l​eur débit et de minimiser ainsi les risques d'inondations.

Le directeur adjoint de l'Institut national de la planification agricole, Nguyen Trong Uyen, a souligné la nécessité d​e définir des mesures pour  exploiter et gérer les terres agricoles de manière raisonnée ainsi que d'étudier de nouvelles variétés ​adaptées aux changements climatiques et aux bouleversements qu'ils impliquent. -VNA