vendredi 18 août 2017 - 19:55:14

Le delta du fleuve Rouge voit grand à l’horizon 2020

Imprimer

Le delta du fleuve Rouge va contribuer au produit intérieur brut (PIB) national à hauteur de 26,6 % en 2015 et 28,7 % en 2020, selon le plan d'aménagement socioéconomique de cette région d'ici à 2020, approuvé samedi par le Premier ministre.

Selon cet aménagement, le revenu per capita atteindra 2.500 dollars en 2015 et 4.180 dollars en 2020, soit 1,3 fois plus que la moyenne nationale. L'objectif est aussi de porter la part de l'agriculture dans l'économie de cette région à 7 % - 7,5 %, celle de l'industrie et de la construction à 45 % - 47 % et celle des services à 46 % - 48 %.

La priorité sera accordée aux secteurs des communications, du consulting, du design, de l'innovation, des finances et des banques, des télécommunications, de l'éducation et de la formation, de la santé,... La croissance annuelle du secteur tertiaire devrait atteindre 10 % pour la période 2011-2020.

En ce qui concerne les télécommunications, le taux de familles abonnées à la téléphonie serait de 80 % - 85 %, celles connectées à Internet, plus de 65 %. Le nombre d'internautes devrait représenter 70 % de la population de la région.

Le delta du fleuve Rouge fera du tourisme un secteur économique clé avec la construction de sites touristiques aux normes internationales. L'objectif en 2015 est d'accueillir 17 - 18 millions de touristes vietnamiens et 3,2 - 3,5 millions d'étrangers, et 24 - 25 millions de Vietnamiens et 4,5 - 5 millions d'étrangers en 2020.

Ce plan prévoit aussi un développement des secteurs industriels compétitifs et lucratifs comme l'électronique, les technologies de l'information, la télécommunication, la fabrication de machines, la construction navale, de nouveaux matériaux de construction et l'agroalimentaire.

Les technologies et techniques modernes seront généralisées dans l'agriculture dans le but de porter en 2020 le revenu agricole par hectare à plus de 100 millions de dôngs.

Enfin, il faut perfectionner le réseau routier pour que la région soit mieux reliée au reste du pays, de même que le réseau portuaire, notamment à Hai Phong-Quang Ninh, parallèlement à la modernisation des lignes ferrovaires, la construction de lignes à grande vitesse reliant Hanoi à Hô Chi Minh-Ville, Lào Cai, Hai Phong et Lang Son, et d'une voie ferrée aérienne à Hanoi. – VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres