La fête des temples des rois Hung attire chaque année de nombreux visiteurs, vietnamiens comme étrangers. Photo: VOV
Hanoi (VNA) - L’​Académie de politique nationale Ho Chi Minh et le comité municipal du Parti communiste ​du Vietnam pour Ho Chi Minh-​Ville ont organisé samedi 26 décembre un symposium sur le culte des rois Hùng au Vietnam, ce à l’occasion du 3e anniversaire de l'inscription de ce culte par l’UNESCO sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Les chercheurs et gestionnaires ont réaffirmé que le culte des rois fondateurs du pays était un symbole de l’esprit national, du patriotisme et de la cohésion de la communauté vietnamienne. Le professeur-docteur Trương Quốc Bình, membre du conseil national des patrimoines culturels: "Le Parti et l’Etat vietnamiens veillent constamment à la préservation et à la valorisation d​e ce culte. Ils le considèrent comme un bien spirituel et moral inestimable du peuple. Nous sommes convaincus de la vitalité de ce culte".

Le Vietnam compte plus de 1.400 sites consacrés au culte des rois Hùng et aux généraux de la dynastie de ces rois fondateurs.

Chaque année, des millions de pèlerins se rendent au temple des rois Hùng, sur le mont Nghĩa Lĩnh, dans la province de Phú Thọ pour y commémorer leurs ancêtres et prier pour un climat propice, d’abondantes récoltes, de la chance et de la santé. La cérémonie la plus imposante, la fête ancestrale de commémoration des rois Hùng, est célébrée pendant près d’une semaine au début du troisième mois lunaire. Les villageois des alentours revêtent de splendides costumes et font une compétition pour trouver le plus beau palanquin et les objets cultuels les plus précieux pour le rite principal où ils vont en procession avec tambours et gongs vers le temple principal. Les communautés présentent des offrandes de spécialités à base de riz, comme les galettes carrées et les gâteaux de riz gluant ; il y a aussi des représentations d’arts verbaux et populaires, le jeu des tambours de bronze, des chants xoan, des prières et des requêtes. Le culte secondaire des rois Hùng se déroule tout au long de l’année à travers tout le pays. Les rituels sont présidés et préservés par le Comité d’organisation dont les membres ont une parfaite connaissance et font état d’une bonne conduite. Ceux-ci désignent à leur tour un comité rituel et un gardien du temple pour entretenir l’espace cultuel, guider les pèlerins dans les principaux actes rituels et offrir de l’encens. La tradition reflète la solidarité spirituelle et donne une occasion de reconnaître les origines nationales et les sources de l’identité culturelle et morale vietnamienne.-VOV/VNA