Présentation de produits vietnamiens à des partenaires chinois. Photo : VNA


Hanoi, (VNA) - Selon des spécialistes, le commerce entre le Vietnam et la Chine pourrait atteindre cette année 60 milliards de dollars.

La Chine est le plus grand exportateur de marchandises au Vietnam et le 3e importateur de produits vietnamiens. Elle exporte au Vietnam du pétrole, du textile, des machines, de l’engrais, des produits chimiques et de l’acier, en en importe du brut, du caoutchouc, des produits agricoles et aquacoles, du bois et du plastique.

Ces dernières années, les deux pays ont bien profité de leur voisinage. Les sept provinces frontalières vietnamiennes de Quang Ninh, Lang Son, Cao Bang, Ha Giang, Lao Cai, Lai Chau et de Dien Bien, ont activement coopéré économiquement avec le Guangxi et le Yunnan. Plusieurs centres commerciaux, marchés, zones économiques, ainsi que des routes et réseaux électriques ont été construits pour favoriser la coopération économique transfrontalière.

Toutefois, le Vietnam affiche continuellement un déficit commercial avec la Chine car la plupart de ses exportations concernent des produits bruts.

Selon le ministre vietnamien du Commerce et de l’Industrie, Vu Huy Hoang, diverses mesures seront prises pour rééquilibrer la balance commerciale. Outre les exportations de produits d’excellence du Vietnam tels que brut, caoutchouc, café et produits agricoles, les deux parties accélèrent la création d’un groupe de travail sur de nouvelles marchandises au service du commerce bilatéral, ainsi que la construction de zones urbaines aux postes frontaliers.

Le ministre Vu Huy Hoang a par ailleurs affirmé qu’avec les mesures prises par le gouvernement, la dépréciation du yuan n’aurait pas d’incidence grave à court terme sur le Vietnam. Et le gouvernement cherchera des mesures à long terme pour limiter l’impact négatif et saisir les opportunités. Le ministère de l’Industrie et du Commerce compte poursuivre les mesures visant à augmenter les exportations et créer des centres de fourniture de matières premières pour les entreprises vietnamiennes. -VNA