Le président de l'Assemblée nationale, M. Nguyen Sinh Hung prend la parole. Photo : VNA
Lors de la séance de lundi après-midi de la 41e réunion du Comité permanent de l’Assemblée nationale de la 13e législature, ses membres ont donné leurs avis sur le plan d’audit pour 2016 qui, selon les prévisions, portera sur 175 unités.

Les membres du Comité permanent de l’AN ont estimé que ces derniers temps, les activités de l’Audit d’État avaient obtenu des progrès notables, étaient plus professionnels et allaient dans ​le bon sens. Leur qualité et leur efficacité sont de plus en plus ​élevées, répondant aux besoins croissants de la gestion économique, notamment de la gestion financière et budgétaire.

Les députés se sont accordés pour l’essentiel avec le plan d’audit pour 2016 et ont proposé des orientations concrètes pour remédier aux limites de l’audit rencontrées ces dernières années et afin d’aider l’Audit d’État à mener à bien ses tâches du nouveau mandat.

Des avis ont estimé qu’en 2015, dernière année du plan quinquennal de 2011-2015, l’Audit d’État devrait contribuer davantage à la fourniture d'éléments afin d’aider l’Assemblée nationale et le gouvernement à évaluer globalement toute ​la période en vue de définir de manière plus efficace et raisonnable le plan pour le mandat 2016-2020. L’Audit d’État doit se concentrer sur l’​estimation ​des politiques fiscales en 2015 et de la période 2011-2015, auditer les unités et particuliers employant des fonds et biens publics, notamment ceux auxquels l’opinion publique s’intéresse, continuer d'accorder une attention particulière à l’audit ​des activités de gestion et d’utilisation des fonds et des biens publics.

Les membres du Comité permanent de l’AN ont demandé à l’Audit d’État de continuer de renouveler ses méthodes, d’améliorer l’efficacité de ses activités, et de jouer pleinement ​son rôle ​d'outils en matière de prévention et de lutte contre la corruption. -VNA