mardi 22 août 2017 - 04:54:21

Le cinéma a un ticket avec les Hanoiens

Imprimer

 Depuis quelques années, les cinémas de la capitale sont très fréquentés. À tel point que parfois, trouver un billet relève du parcours du combattant !

Le pays compterait une centaine de cinémas. Les plus modernes sont à Hanoi (9 cinémas, 26 salles) et à Hô Chi Minh-Ville (19 cinémas, 65 salles). Le niveau de vie ayant considérablement augmenté, les Vietnamiens découvrent les joies des loisirs, cinéma compris. Le Vietnam est aujourd’hui un marché prometteur pour les investisseurs dans ce secteur.

Le président du conseil d’administration de la compagnie Megastar, propriétaire du complexe Megastar Cineplex, Brian Hall, informe : «Si le chiffre d’affaire des cinémas au Vietnam était de deux millions de dollars en 2005, il a atteint 30 millions en 2011 !».

Le Centre cinématographique national du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a accueilli, en 2011, quelque 1,2 million de spectateurs et prévoit pour cette année 1,5 million d’entrées. La naissance de nouveaux complexes comme Platinum Cineplex, Lotte Cinema... à Hanoi témoigne de l’engouement croissant des citadins pour le 7e art.

Cependant, si certains cinémas sont débordés le week-end ou les jours de fêtes, d’autres doivent mettre la clé sous la porte ou se reconvertir, comme Dông Da, Fansland, ou encore Tre. Hoàng Ngân, étudiante de l’Université des sciences sociales et humaines de Hanoi, confie que le cinéma Tre était le rendez-vous des jeunes cinéphiles du temps où elle allait au lycée. Mais maintenant, il est fermé. De même, le cinéma Dông Da est aujourd’hui devenu un café.
Des échecs qui s’expliquent par la vétusté des infrastructures, et la qualité des services, loin d’être à la hauteur... La plupart de ces établissements sont des cinémas d’État.

Moderniser les infrastructures

À l’inverse, les nouveaux complexes ont la cote, grâce à des salles et équipements dernier cri. Les cinémas privés comme Megastar, Platinum, Lotte... en sont les meilleurs exemples. Ils ont su s’attirer les faveurs d’une clientèle fidèle composée pour la plupart d’élèves, d’étudiants et de jeunes intellectuels. Les autres cinémas savent ce qu’il leur reste à faire pour éviter les désertions... 

L’August Cinema, appelé autrefois Thang Tam, qui relève de la compagnie cinématographique de Hanoi, a été rénové en 2009. Ses équipements modernes permettent de projeter des films en 3D. Il possède la plus grande salle de la capitale, avec 540 places. Et le retour sur investissement est bel et bien là !

Le cinéma Kim Dông a aussi été modernisé, avec maintenant trois salles, dont une de projection de films en 4D, qui aura coûté la bagatelle de 30 milliards de dôngs. Par ailleurs, ces cinémas investissent aussi dans la décoration lors d’événements importants comme la Journée internationale des femmes (8 mars), Noël, pour séduire une clientèle toujours plus vaste.

Ils lancent aussi des promotions pour les étudiants, offrent du pop-corn ou des boissons… Selon Duc Cuong, chef du bureau de projection des films du Centre cinématographique national, il faut bien étudier le goût des consommateurs dans l’optique d’améliorer la qualité des services et d’attirer les cinéphiles, de 7 à 77 ans. – AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres