Vue de la conférence nationale sur le travail de contrôle et de surveillance par le Parti, le 24 février à Hanoi. Photo : VNA
Hanoi (VNA) - Le secrétaire général du Parti Nguyên Phu Trong a appelé le 24 février à Hanoi à renforcer le travail de contrôle et de surveillance par le Parti, à surmonter toutes les difficultés et de remédier aux faiblesses en vue de bâtir un Parti plus pur et puissant.

S’adressant à une conférence nationale sur le travail de contrôle et de surveillance par le Parti, le leader vietnamien a salué les résultats des activités de contrôle par les organisations du Parti qui ont contribué de manière significative à la préservation de la pureté de la Partie, conformément aux principes, à la discipline au sein du Parti, à l’amélioration de la capacité de leadership et de combativité du Parti, et à la réalisation réussie des tâches socio-économiques du pays.

Le secrétaire général Nguyên Phu Trong a cependant estimé que le travail de contrôle, de surveillance, de sanction disciplinaire n’est pas encore à la hauteur des exigences et tâches qui se posent dans la situation actuelle, indiquant ce travail devrait être mené de manière régulière, totale, ouverte, démocratique, vigilante et stricte.

Il a souligné que la tâche de contrôle et de surveillance dans les temps à venir sera colossale, ce qui demande à chaque cadre chargé du contrôle de bien saisir les principes, mécanismes, politiques et règlements du Parti et de l’État dans l’exercice de son travail, de faire preuve de courage, d’objectivité, d’intégrité .

Les cadres chargés du travail de contrôle doivent être pionniers dans la mise en œuvre de la résolution du 4e Plénum du Comité central du Parti (12e exercice) sur l’édification et le réajustement du Parti, la directive 05 du Bureau politique sur l’accélération du mouvement "Étudier et suivre l’idéologie, la vertu et le style du Président Hô Chi Minh", et dans la lutte contre les phénomènes négatifs même dans les organes et chez les personnes engagés dans la lutte contre les phénomèmes négatifs, a-t-il conclu.
 
Selon un rapport de la Commission de contrôle du Comité central du Parti, la direction, le pilotage du travail de contrôle des comités exécutifs des comités du Parti, des organisations du Parti et des comités de contrôle ont connu de nouveaux changements, ont été plus proactifs et sont menés en temps opportun.

La Commission de contrôle du Comité central du Parti a pris le taureau par les cornes, multiplié ses travaux et obtenu des résultats tangibles appréciés par l’opinion publique. La coordination entre les organes du Parti, de l’Assemblée nationale, et du gouvernement a été étroite, en temps opportun et efficace.

En 2016, les comités exécutifs des comités du Parti, les organisations du Parti et les comités de contrôle à tous les niveaux ont contrôlé près de 100.000 organisations du Parti et plus de 400.000 membres du Parti, surveillé plus de 30.000 organisations du Parti et plus de 100.000 membres du Parti, et sanctionné près de 150 organisations du Parti et plus de 12.000 membres du Parti. – VNA