Le chant then est toujours accompagné du dàn tinh. Photo : internet

Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme vient d’approuver le plan d’élaboration d'un dossier sur le chant then des ethnies Tay, Nung et Thai pour demander à l’UNESCO de le reconnaître en tant que patrimoine culturel immatériel représentantif de l’Humanité.

L'Académie nationale de musique du Vietnam, en collaboration avec les localités où le chant then est répandu comme Tuyen Quang, Bac Kan, Bac Giang, Cao Bang, Dien Bien, Ha Giang, Lai Chau, Lang Son, Lao Cai, Quang Ninh, Thai Nguyen et Yen Bai, est chargée de l’élaboration de ce dossier.

L'académie est responsable des contenus scientifiques du dossier, avec le soutien de la communauté des Tay, Nung et Thai ainsi que les Comités populaires, les Services de la culture, des sports et du tourisme, le Département des patrimoines culturels, ainsi que l'Association des arts folkloriques, le dossier devant être finalisé le plus tard le 28 février 2016.    

Cette candidature nationale ​est destinée à affirmer, à honorer et à promouvoir les valeurs patrimoniales du chant then, un genre de musique traditionnelle du Vietnam, auprès des amis internationaux, ainsi qu’à aider les ethnies Tay, Thai et Nung et les communautés des localités partageant le chant then, à mieux comprendre ses valeurs et à prendre conscience de leur responsabilité dans sa protection et sa préservation.

La préparation de ce dossier contribue à affirmer le rôle du chant then dans la vie spirituelle des ethnies Thai, Nung et Tay, mais aussi à faciliter les échanges culturels entre ces ethnies et les autres groupes ethniques du Vietnam comme avec d'autres pays où des genres musicaux similaires existent.

Le then, chant des Tày, des Nùng et des Thai, a un rôle important dans la vie de ces ethnies. Il s’agit d’une sorte de poème religieux chanté qui conte le voyage menant au paradis afin de converser avec l’Empereur de Jade. Bien sûr, contenu et longueur peuvent varier selon les auteurs, mais les textes sont toujours composés de plusieurs parties. Le plus long poème connu à ce jour contient 5.000 vers divisés en 35 sections. Il est traditionnellement accompagné du dàn tinh (instrument à deux ou trois cordes à manche long, dont la caisse de résonance est une calebasse coupée et séchée). Le chant then est une spécialité des ethnies Tày, Nùng et Thai des provinces du Nord-Ouest. -VNA