Le chant et la danse d'Ai Lao. Photo: hanoimoi.com.vn

Hanoi (VNA) - Le chant et la danse d'Ai Lao du quartier de Phuc Loi, arrondissement de Long Bien (Hanoi) et six autres patrimoines ont été reconnus patrimoine culturel immatériel du Vietnam.

Le Vietnam compte actuellement 174 patrimoines culturels immatériels.

Ải Lao est un spectacle rituel alliant chant et danse, qui ne se produit qu’à l’occasion de la fête du génie Giong, dans le village de Phu Dong, en banlieue ​de la capitale. La troupe artistique est toujours la même, elle s’appelle justement Ải Lao et elle vient du village de Hội Xá, un village situé dans l’arrondissement de Long Biên. Pour ce qui est de l’originalité, ce spectacle ancien n’a rien à envier au chant xoan du culte des rois Hung, lequel a été inscrit au patrimoine culturel mondial.

L’histoire de la troupe artistique de Ải Lao remonterait à 3.700 ans, tout comme la légende du génie Giong !... C’est en tout cas ce qu’assurent les patriarches du village de Hội Xá. Alors remontons-donc à cette époque, que d’aucuns seraient tentés de qualifier d'"antédiluvienne"... Après avoir chassé les envahisseurs An venus du Nord, le génie Giong et son cheval de fer se sont envolés vers le ciel, abandonnant sa mère. C’est pour consoler celle-ci que le roi ordonne alors aux enfants de Hội Xá de lui donner un spectacle de chant et de danse. Et c’est comme ça que sont nés le spectacle Ải Lao et sa troupe artistique.

D’après Nguyễn Trọng Hinh, son chef, douze chants originaires de cette époque ont survécu jusqu’à nos jours. Ce sont des chants rituels qui racontent la victoire du génie Giong, qui célèbrent sa mémoire et celle de sa mère et qui sont aussi destinés à animer la fête en son honneur. Nguyễn Trọng Hinh : "Le chant Ải Lao a ceci de particulier que les chanteurs peuvent ajouter aux vers de six-huit des marques d’oralité, de manière à faire de deux vers originaux trois vers qui peuvent se chanter sur huit mesures. Pour ce qui est des instruments de musique, ce sont des petits tambours et des cymbales destinés à rythmer le chant".

Chant d’origine populaire, Ải Lao est toujours chanté par une chorale. Ses paroles spirituelles contribuent à renforcer le caractère sacré et solennel de la fête du génie Giong.

Nguyễn Văn Huy, directeur adjoint du Centre de recherche et de valorisation du patrimoine culturel : "Depuis toujours, le spectacle Ải Lao est une partie importante de la fête du génie Giong. Ses chants et ses danses regorgent d’histoires transmises de génération en génération. Il faut respecter l’intégralité des paroles et des pas de danse, sinon la fête perdrait de sa solennité et le spectacle, de sa valeur artistique". -VNA