Le climat extrême sévit dans le Centre. Photo: VNA

 

Hanoi (VNA) - La sécheresse qui frappe certaines provinces du Centre sévit depuis de longs mois. Inquiètes, les localités s’efforcent de trouver des mesures pour minimiser les pertes de la récolte hiver-printemps.

Depuis le début de l’année, la pluviosité et le niveau d’eau des rivières et sources sont au plus bas, avec pour conséquence un épisode de sécheresse d’une rare intensité, lequel affecte les régions du Centre et les hauts plateaux du Centre. La pluviosité moyenne pour la campagne hiver-printemps n’a atteint que 60-90% de celle des années précédentes. Et seulement trois épisodes de pluies torrentielles se sont produits dans la région en 2015.
 
Mi-novembre, le niveau d’eau des lacs réservoirs des centrales hydrauliques restait très bas : 11 m de moins que le niveau normal pour celui de la centrale Bung 4 ; 19,2 m de moins pour celui d’A Vuong ; 3,75 m pour celui de Dak Mi 4, etc. Ainsi, le ravitaillement pour les centres de pompage rencontrera-t-il des difficultés.
 
Les réservoirs à Quang Binh ne sont remplis qu’à 50-60% de leur capacité, voire 40% dans certains cas. Quelque 4.300 ha du riz hiver-printemps de la province seront confrontés à la pénurie d’eau.
 
Le climat extrême qui sévit dans le Centre devrait se prolonger dans les prochains mois, renforcé par le phénomène El Nino. Sécheresse, pénurie d’eau et salinisation des sols devraient donc s’accentuer, avec des effets potentiellement dévastateurs sur la campagne de riz hiver-printemps.
 
Des mesures fortes

La salinisation des sols s’accentue à Binh Thuân (Centre).

 

Selon le Service de l’agriculture et du développement rural de Dà Nang, la ville a demandé aux foyers agricoles et aux coopératives d’économiser au maximum l’eau, d’appliquer les mesures de prévention contre la sécheresse et de remplacer (temporairement) les parcelles de riz les plus affectées par des plantes mieux adaptées à ces conditions. But de l’opération : limiter les pertes. Dà Nang prévoit environ 647 ha de riz affectés par cet épisode prolongé d’assèchement, dont 295 ha très gravement. 
 
À Quang Ngai, la récolte hiver-printemps devrait être inférieure d’au moins 20-40% d’eau aux années précédentes. La province est en train de réparer des ouvrages et des canaux pour assurer le ravitaillement, d’élaborer le plan de stockage d’eau dans les lacs réservoirs. De plus, les agriculteurs sont conseillés de ne pas semer précocement, idéalement entre le 20 décembre 2015 et le 10 janvier 2016.
 
D’après le Service de l’agriculture et du développement rural de Quang Binh, la province augmentera la plantation riz de haute qualité pour atteindre 58% de la superficie totale. Les agriculteurs comptent baisser considérablement la culture des variétés de riz nécessitant un long temps de maturation, voire même se tourner vers la plantation d’herbes destinées à l’élevage. -CVN/VNA